Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Frileuses, les entreprises amassent un pactole record au lieu d'investir

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

Moyen-orient

L'armée tire sur la foule en deuil à Damas

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/02/2012

A l'occasion des funérailles de manifestants tués vendredi dans le quartier de Mazzé à Damas, les forces de sécurité ont tiré sur la foule faisant au moins un mort. La capitale était jusqu'à présent habituée à des rassemblements pro-Assad.

AFP - Les forces de sécurité syriennes ont tiré samedi sur des milliers de personnes participant aux funérailles de manifestants tués la veille dans le quartier de Mazzé, faisant un mort dans un rassemblement très proche du centre de Damas, selon des militants.

Un manifestant a été tué et plusieurs autres blessés dans ce quartier stratégique du centre-ouest de la capitale syrienne, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Les funérailles se sont transformées en manifestation à Mazzé. C'est le rassemblement massif le plus proche de la Place des Omeyyades", la célèbre place du centre-ville, a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, chef de l'OSDH.

"C'est la première fois qu'il y a des manifestations d'une telle ampleur dans le centre de Damas", a déclaré à l'AFP Mohammad Chami, porte-parole des militants dans la province de la capitale.

Selon lui, les funérailles ont rassemblé "15.000 personnes", en dépit de la menace des services de sécurité et de la neige qui tombait samedi sur la capitale syrienne.

Surplombé par le palais présidentiel, le quartier de Mazzé abrite de nombreuses ambassades, des bâtiments gouvernementaux et des services de sécurité ainsi que certains quotidiens officiels.

Une campagne de perquisitions et d'arrestations était en cours samedi dans le quartier, a ajouté l'OSDH.

"Les forces d'Assad tirent sur les participants aux funérailles et lancent du gaz lacrymogène pour les disperser", avait auparavant déclaré à l'AFP M. Chami, évoquant des "tirs nourris". "Après les tirs, les gens se sont cachés là où ils le pouvaient", a-t-il ajouté.

"La télévision d'Etat n'a pas couvert les faits alors qu'ils se déroulaient à quelques pas" de ses locaux, a-t-il précisé.

Vendredi, des manifestations inédites avaient secoué le quartier avant d'être réprimées par les forces de sécurité, faisant au moins quatre morts, dont deux adolescents de 11 et 13 ans, selon l'OSDH.

La capitale était jusqu'à présent plus habituée aux rassemblements massifs de partisans du régime du président Bachar al-Assad.

"Le régime est probablement très surpris de voir autant de gens à Mazzé. Avant les gens n'osaient pas descendre, aujourd'hui ils osent et ils oseront encore plus", a assuré M. Chami.

Au total, cinq civils sont morts samedi par les tirs des forces de sécurité ou de tireurs embusqués: à Homs, Hama (centre), Idleb (nord ouest), Deraa (sud) et Damas, selon l'OSDH.


Première publication : 18/02/2012

  • SYRIE

    L'émissaire chinois appuie le projet de référendum de Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • SYRIE

    Bombardement sans précédent de Homs au lendemain du vote de l'ONU

    En savoir plus

  • CHINE - SYRIE

    "La diplomatie chinoise est plus pragmatique qu'idéologique"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)