Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Martin remporte la 9e étape, le Français Gallopin en jaune

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Moyen-orient

L'armée tire sur la foule en deuil à Damas

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/02/2012

A l'occasion des funérailles de manifestants tués vendredi dans le quartier de Mazzé à Damas, les forces de sécurité ont tiré sur la foule faisant au moins un mort. La capitale était jusqu'à présent habituée à des rassemblements pro-Assad.

AFP - Les forces de sécurité syriennes ont tiré samedi sur des milliers de personnes participant aux funérailles de manifestants tués la veille dans le quartier de Mazzé, faisant un mort dans un rassemblement très proche du centre de Damas, selon des militants.

Un manifestant a été tué et plusieurs autres blessés dans ce quartier stratégique du centre-ouest de la capitale syrienne, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Les funérailles se sont transformées en manifestation à Mazzé. C'est le rassemblement massif le plus proche de la Place des Omeyyades", la célèbre place du centre-ville, a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, chef de l'OSDH.

"C'est la première fois qu'il y a des manifestations d'une telle ampleur dans le centre de Damas", a déclaré à l'AFP Mohammad Chami, porte-parole des militants dans la province de la capitale.

Selon lui, les funérailles ont rassemblé "15.000 personnes", en dépit de la menace des services de sécurité et de la neige qui tombait samedi sur la capitale syrienne.

Surplombé par le palais présidentiel, le quartier de Mazzé abrite de nombreuses ambassades, des bâtiments gouvernementaux et des services de sécurité ainsi que certains quotidiens officiels.

Une campagne de perquisitions et d'arrestations était en cours samedi dans le quartier, a ajouté l'OSDH.

"Les forces d'Assad tirent sur les participants aux funérailles et lancent du gaz lacrymogène pour les disperser", avait auparavant déclaré à l'AFP M. Chami, évoquant des "tirs nourris". "Après les tirs, les gens se sont cachés là où ils le pouvaient", a-t-il ajouté.

"La télévision d'Etat n'a pas couvert les faits alors qu'ils se déroulaient à quelques pas" de ses locaux, a-t-il précisé.

Vendredi, des manifestations inédites avaient secoué le quartier avant d'être réprimées par les forces de sécurité, faisant au moins quatre morts, dont deux adolescents de 11 et 13 ans, selon l'OSDH.

La capitale était jusqu'à présent plus habituée aux rassemblements massifs de partisans du régime du président Bachar al-Assad.

"Le régime est probablement très surpris de voir autant de gens à Mazzé. Avant les gens n'osaient pas descendre, aujourd'hui ils osent et ils oseront encore plus", a assuré M. Chami.

Au total, cinq civils sont morts samedi par les tirs des forces de sécurité ou de tireurs embusqués: à Homs, Hama (centre), Idleb (nord ouest), Deraa (sud) et Damas, selon l'OSDH.


Première publication : 18/02/2012

  • SYRIE

    L'émissaire chinois appuie le projet de référendum de Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • SYRIE

    Bombardement sans précédent de Homs au lendemain du vote de l'ONU

    En savoir plus

  • CHINE - SYRIE

    "La diplomatie chinoise est plus pragmatique qu'idéologique"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)