Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L’invité du jour

"L’Europe a un rôle à jouer dans la défense des éléphants"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

"Fair play financier" : le PSG passe son grand oral

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Sénégal : l'opposition manifeste contre le projet de réforme électorale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manifestations en France : la guerre des chiffres

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Autocars : quand la grève à la SNCF fait recette

En savoir plus

LE DÉBAT

Réformes en France : vers une convergence des luttes ?

En savoir plus

POLITIQUE

Visite de Macron à Washington : que peut-il espérer de sa rencontre avec Trump ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sting : "Avec Shaggy, on a presque oublié qu'on enregistrait un disque!"

En savoir plus

FOCUS

Face à une crise des déchets qui s’éternise, des Libanais se mobilisent

En savoir plus

EUROPE

En Allemagne, Joachim Gauck en passe de devenir le prochain président de la République

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/02/2012

La coalition gouvernementale allemande et une grande partie de l'opposition ont accepté la candidature de Joachim Gauck à la présidence de la République. Impliqué dans diverses affaires, le président sortant Christian Wulf a démissionné vendredi.

AFP - La coalition gouvernementale allemande et l'essentiel de l'opposition ont choisi Joachim Gauck, 72 ans, un pasteur ancien militant des droits de l'Homme dans l'ex-RDA, pour être le prochain Président de la république, a annoncé dimanche la chancelière Angela Merkel.

Les Union chrétiennes (CDU/CSU) de Mme Merkel et son petit allié libéral (FDP), le Parti social-démocrate (SPD) et les Verts disposent d'une confortable majorité pour que M. Gauck soit élu, après la démission vendredi de Christian Wulff, soupçonné de prévarication.

M. Gauck était le candidat du SPD et des Verts en juin 2010 contre M. Wulff, que Mme Merkel avait fini par faire élire, péniblement.

M. Gauck, que Mme Merkel a qualifié de "professeur de démocratie" lors de sa conférence de presse, jouit d'une grande popularité en Allemagne.

Seul le parti d'extrême gauche Die Linke, qui comprend nombre d'anciens membres du Parti communiste qui régnait sur la RDA, critique de manière virulente ce pasteur luthérien.

Première publication : 19/02/2012

  • ALLEMAGNE

    Le président allemand Christian Wulff démissionne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)