Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Bas les pattes !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La guerre des Le Pen

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande le saoudien

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : un juge de la Cour constitutionnnelle en fuite au 9è jour de contestation dans le pays

En savoir plus

FOCUS

Argentine : OGM et pesticide, un tandem toxique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Maréma, nouvelle voix du Sénégal

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Meriam Rhaiem : "Il voulait faire de ma fille une future endoctrinée"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Ethiopie: le défi vert

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Pour Cécile Kyenge, la demande d'asile en Europe doit être simplifiée

En savoir plus

Amériques

Record de fréquentation au premier défilé du carnaval de Rio

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/02/2012

Quelque 2,5 millions de personnes ont participé au "Cordao da Bola Preta", le plus couru des défilés du carnaval de Rio de Janeiro, au Brésil, dont le coup d'envoi a été donné samedi.

AFP - Le plus traditionnel défilé de rue de Rio, le "Cordao da Bola Preta", a entraîné plus de deux millions de fêtards samedi dans les rues du centre dans une frénésie joyeuse au rythme de la samba.

A l'arrivée du défilé sur la place historique de Cinelandia, où se trouve le Théâtre Municipal, la musique s'est arrêtée et les danseurs ont respecté une minute de silence pour les vingt-six victimes de l'effondrement de trois immeubles survenu le mois dernier dans ce quartier.

Le marathon de samba a commencé à 07H00 locales (09H00 GMT) et a pris fin sept heures plus tard au son de l'hymne de la ville "Cidade Maravilhosa".

Selon les organisateurs, 2,5 millions de personnes ont participé au défilé de près de sept heures. Les participants étaient 2,3 millions, selon la police.

Ce chiffre devrait permettre à Bola Preta - un défilé fondé il y a 93 ans - de détrôner celui du "Galo da Madrugada" de Recife qui figure dans le livre des records Guiness pour avoir rassemblé 1,6 million de personnes dans les rues de cette ville du nord-est en 1995.

La bière glacée, boisson préférée des "folioes" (fêtards) pour braver le soleil et se rafraîchir, coulait à flot.

Aucun incident grave n'a été enregistré dans la ville désormais plus sûre après la pacification des favelas les plus violentes.

Vendredi, le gros roi Momo de 160 kilos avait reçu la clé symbolique de Rio et donné le coup d'envoi officiel au carnaval.

L'apothéose du règne de cinq jours de Momo seront les extravagants défilés des écoles de samba sur le Sambodrome les nuits de dimanche et de lundi.

"Le Bola Preta est un défilé traditionnel du carnaval de Rio et tout le monde y participe, en particulier les noirs" des favelas, a déclaré Sandra Sagrado à l'AFP.

"Bola Preta rassemble tout le monde, les gens des quartiers riches et ceux des quartiers pauvres", rajoutait Denise Chagas.

Parmi les déguisements prédominaient les couleurs qui donnent leur nom au défilé, le blanc avec des pois noirs (bola preta).

Mais tout était permis: un retraité déguisé en pape Benoît XVI, vêtu d'un manteau pourpre, avec quatre de ses amis évoluant dans des tutus en tulle rose, un groupe représentant la famille Simpson du célèbre dessin animé américain défilant au côté d'une Cleopâtre.

Igor Moreira, 23 ans, et quatre de ses amis avaient choisi de se déguiser en Minnie, avec des mini-jupes rouges à pois noirs et des oreilles de souris.

Pendant ce seul week-end, 171 défilés de rues se dérouleront dans toute la ville et 400 pendant tout le carnaval, selon l'agence municipale de tourisme Riotur. Quelque quatre millions de personnes y participeront, dont 850.000 touristes.

Les plus privilégiés assisteront aux défilés des treize meilleures écoles de samba qui se disputeront le titre de "championne du carnaval", une compétition suivie avec la même ardeur que les grands matchs de football.

Cette année 12.000 policiers ont été mobilisés pour assurer la sécurité de la "plus grande fête du monde" qui donne du travail à 250.000 personnes et rapporte 640 millions de dollars aux caisses de la ville.

Une grève de policiers, décrétée il y a une semaine et qui aurait pu menacer le bon déroulement du carnaval, n'a rencontré qu'une faible adhésion et ses leaders l'ont suspendue lundi dernier.
 

Première publication : 19/02/2012

  • BRÉSIL

    Le roi Momo a lancé le carnaval de Rio

    En savoir plus

  • BRÉSIL

    La grève des policiers menace le bon déroulement du carnaval

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)