Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

Sports

Le ballon rond fait son grand retour en Libye

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 20/02/2012

Après une année sans football en Libye, deux clubs du pays, Al-Nasr Benghazi et Al-Alhi Tripoli, accueillent l’équipe bulgare du CSKA Sofia dans le cadre du Tournoi des martyrs du 17-Février qui marque le premier anniversaire de la révolution.

Ce 20 février 2012 restera comme la date du grand retour du football en Libye. Depuis le soulèvement populaire de février 2011 qui a abouti à la chute puis à la mort de l’ancien dirigeant Mouammar Kadhafi, le championnat national était suspendu. Pour autant, les clubs libyens ont pu continuer à jouer des rencontres continentales, à un détail prêt : tous leurs matches devaient avoir lieu à l’extérieur. Une situation qu’a bien connue la sélection nationale libyenne, obligée de disputer les éliminatoires de la dernière Coupe d’Afrique des nations (CAN) dans des pays voisins, au Mali et en Égypte notamment.

Une contrainte qui n’a pourtant pas empêché les "Chevaliers de la Méditerranée", le nouveau surnom donné à la sélection nationale libyenne, d’obtenir pour la première fois sur le terrain leur qualification pour la phase finale d'une CAN, celle qui vient justement de se terminer au Gabon et en Guinée équatoriale [la Libye était qualifiée d’office en tant que pays hôte en 1982 et avait hérité du ticket de l’Égypte en 2006, alors pays organisateur, NDLR].

La Zambie accrochée par la Libye

FOOTBALL

Au cours de cette compétition, la Libye fut la seule équipe avec la Côte d’Ivoire à accrocher la Zambie, futur championne d’Afrique. En effet, le 25 janvier dernier, lors de la deuxième journée du groupe A, Libyens et Zambiens se sont séparés sur un score nul, 2 buts partout ; un résultat suivi quatre jours plus tard par un succès de prestige des coéquipiers d’Osman Saad face au Sénégal (2-1). Même si, malgré cette performance, les Libyens n’ont pas franchi le premier tour, l’objectif principal de cette jeune équipe qui possède désormais un nouvel hymne et un nouveau drapeau a toutefois été atteint : montrer que la Libye est toujours présente sur le terrain du football africain.

"Événement historique pour la Libye"

« La reprise du football va nous donner plus de force »

Avec le grand retour du football sur le sol libyen et la venue du CSKA Sofia, une nouvelle étape va donc être franchie, ce lundi. Cette équipe, 31 fois championne de Bulgarie, doit affronter les clubs locaux d’Al-Nasr Benghazi aujourd'hui et d’Al-Alhi Tripoli mercredi, dans le cadre du Tournoi des martyrs du 17-Février.

"Nous sommes très reconnaissants envers cette équipe bulgare, qui a accepté de participer à cet évènement historique pour la Libye", a écrit l’ambassade de Libye en Bulgarie dans un message transmis à l’agence Reuters.

Reste que la venue du club bulgare dans le pays n’a rien d’étonnant pour Haitham Saliman Mahmoud. En effet, ce membre du comité d’organisation de la compétition a confié à Reuters que "ce tournoi est organisé par un parti politique qui possède des relations économiques avec le président du CSKA". Cet homme, Dimitar Borisov, a également invité les deux équipes libyennes à jouer en Bulgarie l'été prochain ; un échange de bons procédés pour le propriétaire du CSKA.

La démarche n'est toutefois pas appréciée par tout le monde. Ainsi Todor Batkov, le propriétaire du club rival du CSKA, le Levski Sofia, a annoncé que son club avait refusé une invitation à jouer en Libye, reprochant au CSKA de se rendre à Benghazi "où du mal a été fait à cinq infirmières bulgares et à un médecin" palestinien.

Pas de quoi troubler toutefois l’enthousiasme des Libyens qui vont pouvoir de nouveau assister à des matches de football sur leur sol. Pour cela, il faudra se rendre au stade de Benina, situé à 19 km à l’est de Benghazi. Une enceinte qui peut accueillir plus de 10 000 personnes.

Première publication : 20/02/2012

  • FOOTBALL

    "La reprise du football en Libye va nous donner encore plus de force"

    En savoir plus

  • CAN-2012

    La Libye bat le Sénégal 2 à 1, les Lions de la Téranga rentrent bredouilles

    En savoir plus

  • LIBYE

    La Libye célèbre le premier anniversaire de la révolte contre Kadhafi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)