Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

EUROPE

Le Kremlin doit rencontrer les représentants de l'opposition

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/02/2012

À l'approche de l'élection présidentielle russe du 4 mars, le chef d'État Dmitri Medvedev va pour la première fois rencontrer lundi des représentants de l'opposition. Son Premier ministre Vladimir Poutine a promis d'en faire autant.

REUTERS - Le président russe Dmitri Medvedev doit rencontrer lundi des représentants de l’opposition dont les manifestations régulières apparaissent comme un défi grandissant pour le Premier ministre Vladimir Poutine, favori de l’élection présidentielle du 4 mars.

Il s’agit du premier contact à ce niveau entre le Kremlin et les opposants depuis le début de la vague de contestation née des élections législatives controversées de décembre.

Medvedev doit rencontrer l’ancien vice-Premier ministre Boris Nemtsov, le chef de file de la gauche Sergueï Oudaltsov, le libéral Vladimir Rijkov et plusieurs autres opposants pour discuter des réformes politiques.

« Cette rencontre sera peut-être une autre parodie (de dialogue), et si c’est le cas cela sera une grosse déception », a déclaré Rijkov à Reuters.

« Mais s’il existe une petite chance de conduire dans ce pays des réformes pacifiques et bien conçues, il faut la saisir », a-t-il ajouté.rencontrer

Poutine, qui devrait remporter la présidentielle du 4 mars, a annoncé son intention de rencontrer lui aussi les représentants de l’opposition.

Les mouvements de contestation ont commencé après les élections parlementaires du 4 décembre remportées par le parti Russie unie de Poutine et qui auraient été entâchées par des fraudes présumées.

Les opposants au chef du gouvernement redoutent que Vladimir Poutine, qui a été chef de l’Etat de 2000 à 2008, passe 12 années supplémentaires au Kremlin.

Le mandat présidentiel est désormais de six ans en Russie et un président ne peut servir que deux mandats consécutifs.

Boris Nemtsov a prévu de transmettre à Medvedev une résolution rédigée par les protestataires et demandant des changements politiques, rapporte le journal Nezavissimaïa Gazetta.

Nemtsov a également indiqué au quotidien Kommersant qu’il espérait aborder la question de la libération des manifestants considérés comme des prisonniers politiques.

Poutine a pour l’instant ignoré les revendications des manifestants mais lui et Medvedev ont annoncé des projets de réformes électorales.

La rencontre prévue lundi démontre toutefois que le Kremlin a pris conscience des défis que l’opposition posait à la candidature de Poutine.
 

INFOGRAPHIE

Première publication : 20/02/2012

  • RUSSIE

    Des milliers de manifestants pro-Poutine dans la rue

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE RUSSE

    Poutine appelle à "renouveller les mécanismes de la démocratie"

    En savoir plus

  • SYRIE

    Pour l'opposition, le veto sino-russe à l'ONU donne au régime un "permis de tuer"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)