Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INFO ÉCO

Marchés financiers : les investisseurs craignent la remontée des taux américains

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Téhéran à Washington : "Quitter l'accord sur le nucléaire iranien n'est pas une option"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Donald Trump et Emmanuel Macron : "bromance", "pellicules"... et Iran

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Législatives au Liban : les femmes en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vincent Bolloré en garde à vue dans une enquête sur ses concessions portuaires en Afrique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Entre Donald Trump et Emmanuel Macron, des gestes de sympathie très remarqués

En savoir plus

LE DÉBAT

Macron aux États-Unis : Iran, Syrie, commerce, climat... les sujets qui fâchent

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Entreprises du numérique : les pépites françaises délaissées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Une femme fantastique" : rencontre avec l'actrice transgenre Daniela Vega

En savoir plus

Afrique

L'opposition a lancé un appel à manifester à Dakar contre la candidature de Wade

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/02/2012

L’opposition sénégalaise a de nouveau appelé ses partisans à descendre dans les rues de Dakar pour protester contre la troisième candidature du président Wade au scrutin de dimanche prochain. Les violences pré-électorales ont déjà fait 6 morts.

AFP - L'opposition sénégalaise appelle à une nouvelle manifestation interdite lundi après-midi dans le centre de Dakar contre la candidature du chef de l'Etat Abdoulaye Wade à la présidentielle de dimanche, a annoncé à l'AFP un de ses dirigeants.

"Nous lançons un appel à manifester à 15H00 (locales et GMT) place de l'Indépendance", a déclaré Alioune Tine, coordinateur du Mouvement du 23 juin (M23), coalition de partis d'opposition et d'organisations de la société civile.

Cet appel a manifester a été confirmé à l'AFP par une porte-parole d'un des candidats d'opposition à la présidentielle, Cheikh Bamba Dièye.

De précédents appels du M23 à se rassembler sur la place de l'Indépendance, située dans le quartier des affaires et administratif du Plateau, à proximité du Palais présidentiel, ont entraîné des violences entre manifestants, en grande partie des jeunes qui tentaient de rallier la place, et les forces de l'ordre.

La répression de ces manifestations par des policiers qui tirent des gaz lacrymogènes, des balles en caoutchouc, utilisent des canons à eau et occasionnellement des pierres comme les manifestants, ont fait au moins une vingtaine de blessés depuis vendredi.

Les manifestations se sont étendues à d'autres quartiers de la capitale et dans plusieurs de ses banlieues dimanche soir où un adolescent est mort des suites de ses blessures après avoir reçu une pierre sur la tête pendant des affrontements entre jeunes et policiers.

Ce décès porte à six le nombre de morts dans des violences liées à la candidature controversée du chef de l'Etat Abdoulaye Wade, 85 ans, à ce scrutin depuis fin janvier. Il brigue un troisième mandat après douze ans au pouvoir.

Première publication : 20/02/2012

  • SÉNÉGAL

    Nouveaux heurts entre police et manifestants anti-Wade à Dakar

    En savoir plus

  • SÉNÉGAL

    Plusieurs blessés dans les heurts entre policiers et manifestants anti-Wade

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE SÉNÉGALAISE

    Dans le sud-ouest du pays, Abdoulaye Wade tente de séduire les foules

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)