Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

La Suède : un modèle pour tous ? (partie 2)

En savoir plus

SUR LE NET

Des opérateurs indépendants au secours des campagnes françaises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il neige en hiver"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Disparition du vol AirAsia : un coup dur pour la compagnie low-cost

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Afghanistan : treize ans d'échecs"

En savoir plus

SUR LE NET

L'ONU dresse l'inventaire des sites détruits en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

MODE

La mode 2014 marquée par une prise de conscience des créateurs

En savoir plus

SUR LE NET

Les campagnes virales des marques pour Noël

En savoir plus

Amériques

Plus de 40 morts dans des affrontements entre détenus dans la région de Monterrey

Dernière modification : 20/02/2012

Des heurts entre groupes de détenus liés à des cartels rivaux ont fait au moins 44 morts dans l’enceinte de la prison d’Apocada, dans le nord du Mexique, ce dimanche. L'établissement serait dominé par le cartel des Zetas.

AFP - Au moins 44 détenus ont été tués dimanche dans des violences entre deux groupes rivaux de détenus dans une prison de la région de Monterrey, dans le nord du Mexique, ont annoncé les autorités locales.

"Nous avons 44 morts", a déclaré à l'AFP Jorge Domene, porte-parole du département de la Sécurité de l'Etat de Nuevo Leon, dans lequel se trouve Monterrey.

Les violences ont eu lieu dans la prison d'Apodaca, située à 30 kilomètres du centre de Monterrey, troisième ville du Mexique.

M. Domene a attribué les affrontements à la rivalité entre des cartels de la drogue pour le contrôle de la prison. L'établissement serait dominé par le cartel des Zetas.

Le porte-parole a indiqué qu'il n'y avait pas eu usage d'armes à feu. Il a déclaré que tous les détenus qui ont péri se trouvaient dans la section D de la prison lorsqu'ils ont été attaqués à l'aube par des détenus de la section C armés de barreaux, de morceaux de bois et de lames. D'après lui, il n'y a pas eu de blessés, toutes les victimes ont été tuées.

Après avoir repris le contrôle de la situation, les autorités ont ouvert une enquête pour établir le déroulement précis des faits, a ajouté le porte-parole.

Lorsque la nouvelle des violences a été connue, des dizaines de parents et proches de détenus ont afflué aux abords de l'établissement pour demander des informations sur leur sort.

Un journaliste de l'AFP sur place a pu observer de nombreux policiers et des ambulances entrant dans la prison.

M. Domene a indiqué que la liste des victimes allait être publiée dans les heures suivantes.

La prison d'Apodaca héberge près de 3.000 détenus alors que sa capacité officielle est de 1.500.

C'est la deuxième fois en quelques mois que se produit un événement de ce genre dans la région de Monterrey. Le 13 octobre 2011, sept détenus avaient été tués et douze blessés au cours d'une rixe entre bandes rivales dans la prison de Cadereyta.

La région de Monterrey, troisième ville du Mexique avec quatre millions d'habitants, est le théâtre de rivalités sanglantes entre deux cartels de la drogue, celui des Zetas et celui du Golfe. Les affrontements entre cartels se retrouvent dans les prisons, où nombre de leurs membres sont détenus.

Les violences meurtrières ne sont pas rares dans les prisons mexicaines. Début janvier, 31 détenus ont été tués et treize blessés dans une rixe dans la prison d'Altamira, dans l'Etat de Tamaulipas, dans le nord du Mexique.

Au Honduras, un incendie dans un pénitencier au Honduras a fait 359 morts parmi les détenus mardi dernier, selon un bilan révisé.

Première publication : 20/02/2012

  • FESTIVAL VISA POUR L'IMAGE

    Shaul Schwarz : La Californie et le Mexique qui s'habillent en "narco"

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Des dizaines de morts dans l'attaque d'un casino à Monterrey

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Arrestation du chef d'une bande de tueurs soupçonnée de 1 500 meurtres

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)