Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires tagués en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

PROFILS

Justine Dupont, surfeuse

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Génocide rwandais : le défi de la réconciliation

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

PSA à la conquête de la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Corée du Sud : des questions encore

En savoir plus

TOUS POLITIQUES

Benoist Apparu, député-maire UMP de Châlons-en-Champagne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Libérés de l'enfer

En savoir plus

  • L'ex-otage Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

FRANCE

La garde à vue de Dominique Strauss-Kahn prolongée de 24 heures

©

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/02/2012

La garde à vue pour complicité de proxénétisme aggravé en bande organisée et recel d'abus de biens sociaux de l'ancien directeur du FMI dans l'affaire du Carlton a été prolongée mardi soir de 24 heures.

AFP - La garde à vue pour complicité de proxénétisme aggravé en bande organisée et recel d'abus de biens sociaux de Dominique Strauss-Kahn dans l'affaire dite du Carlton de Lille a été prolongée de 24 heures mardi soir, a-t-on appris de source proche du dossier.

L'ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI) a été entendu par les enquêteurs de la PJ toute la journée dans une caserne de la gendarmerie à Lille où il avait été convoqué et place en garde à vue peu avant 9H00.

Les trois juges d'instruction sont arrivés sur place peu après 21H30 pour notifier à DSK la prolongation de sa garde à vue, avant de quitter les lieux environ une heure plus tard, a-t-on indiqué de source proche du dossier.

Pendant ce laps de temps, Me Frédérique Baulieu a quitté la caserne, qu'elle a ensuite regagnée vers 21h45, a constaté une journaliste de l'AFP.

Il est habituel que les magistrats anticipent la prolongation d'une garde à vue avant la fin des 24 premières heures, mais elle ne prend effet qu'une fois celles-ci écoulées.

La garde à vue de l'ancient directeur général du Fonds monétaire international (FMI) peut théoriquement durer 96 heures mais elle devrait n'en durer que 48.

A l'issue de sa garde à vue, l'ancien patron du Fonds monétaire international peut être libéré sans poursuites, ou être déféré dans la foulée devant les juges, qui peuvent également le convoquer ultérieurement.

Les enquêteurs de la police judiciaire devaient l'interroger au sujet de soirées libertines auxquelles il aurait pris part, notamment à Paris et Washington, afin de déterminer s'il savait que les femmes qui y participaient étaient des prostituées.

DSK doit également être entendu mercredi par des policiers de l'IGPN (Inspection générale de la police nationale, la "police des polices") dans le volet policier du dossier, dans lequel le commissaire divisionnaire Jean-Christophe Lagarde, chef de la Sûreté départementale du Nord --suspendu de ses fonctions-- est mis en examen, selon une source proche de l'enquête.

Première publication : 21/02/2012

  • FRANCE

    Affaire DSK : le procès au civil pourrait se tenir fin février

    En savoir plus

  • AFFAIRE DSK

    Interprétations contradictoires des vidéos du Sofitel diffusées par BFMTV

    En savoir plus

  • FRANCE

    DSK et Anne Sinclair vont porter plainte pour atteinte à la vie privée

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)