Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

FRANCE

La garde à vue de Dominique Strauss-Kahn prolongée de 24 heures

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/02/2012

La garde à vue pour complicité de proxénétisme aggravé en bande organisée et recel d'abus de biens sociaux de l'ancien directeur du FMI dans l'affaire du Carlton a été prolongée mardi soir de 24 heures.

AFP - La garde à vue pour complicité de proxénétisme aggravé en bande organisée et recel d'abus de biens sociaux de Dominique Strauss-Kahn dans l'affaire dite du Carlton de Lille a été prolongée de 24 heures mardi soir, a-t-on appris de source proche du dossier.

L'ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI) a été entendu par les enquêteurs de la PJ toute la journée dans une caserne de la gendarmerie à Lille où il avait été convoqué et place en garde à vue peu avant 9H00.

Les trois juges d'instruction sont arrivés sur place peu après 21H30 pour notifier à DSK la prolongation de sa garde à vue, avant de quitter les lieux environ une heure plus tard, a-t-on indiqué de source proche du dossier.

Pendant ce laps de temps, Me Frédérique Baulieu a quitté la caserne, qu'elle a ensuite regagnée vers 21h45, a constaté une journaliste de l'AFP.

Il est habituel que les magistrats anticipent la prolongation d'une garde à vue avant la fin des 24 premières heures, mais elle ne prend effet qu'une fois celles-ci écoulées.

La garde à vue de l'ancient directeur général du Fonds monétaire international (FMI) peut théoriquement durer 96 heures mais elle devrait n'en durer que 48.

A l'issue de sa garde à vue, l'ancien patron du Fonds monétaire international peut être libéré sans poursuites, ou être déféré dans la foulée devant les juges, qui peuvent également le convoquer ultérieurement.

Les enquêteurs de la police judiciaire devaient l'interroger au sujet de soirées libertines auxquelles il aurait pris part, notamment à Paris et Washington, afin de déterminer s'il savait que les femmes qui y participaient étaient des prostituées.

DSK doit également être entendu mercredi par des policiers de l'IGPN (Inspection générale de la police nationale, la "police des polices") dans le volet policier du dossier, dans lequel le commissaire divisionnaire Jean-Christophe Lagarde, chef de la Sûreté départementale du Nord --suspendu de ses fonctions-- est mis en examen, selon une source proche de l'enquête.

Première publication : 21/02/2012

  • FRANCE

    Affaire DSK : le procès au civil pourrait se tenir fin février

    En savoir plus

  • AFFAIRE DSK

    Interprétations contradictoires des vidéos du Sofitel diffusées par BFMTV

    En savoir plus

  • FRANCE

    DSK et Anne Sinclair vont porter plainte pour atteinte à la vie privée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)