Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

DÉBAT

Droit d'asile en France : les enjeux de la réforme

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

FRANCE

La garde à vue de Dominique Strauss-Kahn prolongée de 24 heures

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/02/2012

La garde à vue pour complicité de proxénétisme aggravé en bande organisée et recel d'abus de biens sociaux de l'ancien directeur du FMI dans l'affaire du Carlton a été prolongée mardi soir de 24 heures.

AFP - La garde à vue pour complicité de proxénétisme aggravé en bande organisée et recel d'abus de biens sociaux de Dominique Strauss-Kahn dans l'affaire dite du Carlton de Lille a été prolongée de 24 heures mardi soir, a-t-on appris de source proche du dossier.

L'ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI) a été entendu par les enquêteurs de la PJ toute la journée dans une caserne de la gendarmerie à Lille où il avait été convoqué et place en garde à vue peu avant 9H00.

Les trois juges d'instruction sont arrivés sur place peu après 21H30 pour notifier à DSK la prolongation de sa garde à vue, avant de quitter les lieux environ une heure plus tard, a-t-on indiqué de source proche du dossier.

Pendant ce laps de temps, Me Frédérique Baulieu a quitté la caserne, qu'elle a ensuite regagnée vers 21h45, a constaté une journaliste de l'AFP.

Il est habituel que les magistrats anticipent la prolongation d'une garde à vue avant la fin des 24 premières heures, mais elle ne prend effet qu'une fois celles-ci écoulées.

La garde à vue de l'ancient directeur général du Fonds monétaire international (FMI) peut théoriquement durer 96 heures mais elle devrait n'en durer que 48.

A l'issue de sa garde à vue, l'ancien patron du Fonds monétaire international peut être libéré sans poursuites, ou être déféré dans la foulée devant les juges, qui peuvent également le convoquer ultérieurement.

Les enquêteurs de la police judiciaire devaient l'interroger au sujet de soirées libertines auxquelles il aurait pris part, notamment à Paris et Washington, afin de déterminer s'il savait que les femmes qui y participaient étaient des prostituées.

DSK doit également être entendu mercredi par des policiers de l'IGPN (Inspection générale de la police nationale, la "police des polices") dans le volet policier du dossier, dans lequel le commissaire divisionnaire Jean-Christophe Lagarde, chef de la Sûreté départementale du Nord --suspendu de ses fonctions-- est mis en examen, selon une source proche de l'enquête.

Première publication : 21/02/2012

  • FRANCE

    Affaire DSK : le procès au civil pourrait se tenir fin février

    En savoir plus

  • AFFAIRE DSK

    Interprétations contradictoires des vidéos du Sofitel diffusées par BFMTV

    En savoir plus

  • FRANCE

    DSK et Anne Sinclair vont porter plainte pour atteinte à la vie privée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)