Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Du "Brexit" au "Borexit"

En savoir plus

POLITIQUE

« Le Brexit est un vote xénophobe, il révèle une coupure du Royaume-Uni en deux »

En savoir plus

POLITIQUE

"L’Europe est une famille de peuples, libres de vivre ensemble ou de partir"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

FRANCE

DSK sort libre de sa garde à vue, mais sera convoqué ultérieurement

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/02/2012

Dominique Strauss-Kahn est sorti libre mercredi de la caserne de Lille, où il était en garde à vue pour complicité de proxénétisme aggravé en bande organisée et recel d'abus de biens sociaux. Il sera convoqué ultérieurement devant les juges.

AFP - Dominique Strauss-Kahn est sorti libre mercredi en fin de journée après avoir passé deux jours et une nuit en garde à vue à Lille où il a été entendu par la police dans l'affaire du Carlton, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Il devrait être convoqué devant les juges au mois de mars, selon le parquet.

Il a quitté la caserne de gendarmerie où il a été entendu pendant environ 32 heures aux alentours de 18H30, assis à l'avant de la voiture à bord de laquelle il était arrivé mardi.

Escortée de deux motards de la police, celle-ci est partie en trombe en empruntant une voie de Bus.

L'ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI) avait été convoqué mardi matin et placé en garde à vue pour "complicité de proxénétisme aggravé en bande organisée" et "recel d'abus de biens sociaux".

DSK a été interrogé au sujet de soirées libertines auxquelles il aurait pris part, notamment à Paris et Washington, afin de déterminer s'il savait que les femmes qui y participaient étaient des prostituées.

Des fonctionnaires de l'IGPN (Inspection générale de la police nationale, la "police des polices"), l'ont également entendu notamment sur ses liens avec le commissaire divisionnaire Jean-Christophe Lagarde, chef de la Sûreté départementale du Nord, suspendu de ses fonctions, qui a été mis en examen dans cette affaire.

Première publication : 22/02/2012

  • FRANCE - AFFAIRE DU CARLTON

    La garde à vue de Dominique Strauss-Kahn prolongée de 24 heures

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire DSK : le procès au civil pourrait se tenir fin février

    En savoir plus

  • FRANCE

    DSK et Anne Sinclair vont porter plainte pour atteinte à la vie privée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)