Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le copilote de la Germanwings était-il dépressif ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Offensive militaire au Yémen - Elections départementales en France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crash de l'A320 de Germanwings - Les élections au Nigeria

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Chômage, au-delà de la courbe

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : la fête nationale endeuillée par l'attentat du Bardo

En savoir plus

MODE

Alaïa, Jarrar et Kayrouz marient l'ascèse à la sensualité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Nigeria : les 2 principaux rivaux signent un accord de paix

En savoir plus

#ActuElles

Les super héroïnes débarquent dans la BD

En savoir plus

SPORT

Marseille espère continuer à faire douter l’Inter

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/02/2012

L'OM, qui n'a jamais été aussi bien classé en Ligue 1 cette saison, défie une équipe de l'Inter Milan en plein doute, ce mercredi, en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions. De son côté, le FC Bâle accueille le Bayern Munich.

AFP - Marseille, qui reste sur deux nuls en championnat, reçoit la bête blessée qu'est l'Inter Milan (trois revers consécutifs en Serie A) pour les 8e de finale aller de la Ligue des champions qui verront également le Bayern Munich se rendre en Suisse affronter le FC Bâle.

Marseille - Inter Milan

Après le "miracle de Dortmund" et sa renversante victoire, l'OM veut désormais franchir un nouveau cap et dépasser les 8e de finale de C1 pour la première fois depuis... 1993, année de son titre européen. Invaincue depuis fin novembre (15 matches toutes compétitions confondues), l'équipe de Didier Deschamps reste néanmoins sur un nul à domicile contre Valenciennes (1-1 samedi), et doit faire sans son meilleur buteur, Rémy (blessé). L'Inter pour sa part est en pleine déconfiture, puisqu'elle vient d'essuyer trois revers de rang. "Ils sont sur une série négative, mais je sais que mercredi je ne verrai pas la même équipe que celle que j'ai vue ces dernières semaines, a estimé Deschamps. Le championnat pour eux c'est mort, mercredi c'est leur objectif. Ils ne vont pas gommer du jour au lendemain leurs soucis, mais c'est une équipe italienne, donc ce ne sera pas évident".

Le programme (en heures françaises) :

Mercredi :

20h45 : FC Bâle (SUI) - Bayern Munich (GER)

Marseille (FRA) - Inter Milan (ITA)

Les matches retour auront lieu le 13 mars.

Marseille (FRA): Mandanda - Azpilicueta, Diawara, Nkoulou, Morel - Diarra, Cheyrou - Amalfitano, Valbuena, A. Ayew, - Brandao

Inter Milan (ITA): Julio Cesar - Maicon, Lucio, Samuel (ou Ranocchia), Chivu - Zanetti (cap.), Poli, Cambiasso, Nagatomo - Pazzini (ou Sneijder), Forlan (ou D. Milito)

Arbitre: Cüneyt Cakir (TUR)

 


FC Bâle - Bayern Munich

Le Bayern aurait tord de prendre ce match à la légère, en dépit du déséquilibre apparent entre les deux équipes. Car depuis la reprise, le club bavarois n'a pris que huit points sur les quinze possibles en Bundesliga, avec notamment ce 0-0 concédé samedi chez le dernier, Fribourg.

Bâle de son côté, qui a réalisé l'exploit de reléguer Manchester United en C3, reste sur deux nuls en championnat, dont un 2-2 arraché in extremis face aux Young Boys Berne, qui demeurent à six points du leader bâlois.

FC Bâle (SUI): Sommer - Degen (ou Joo Ho Park), Abraham, Dragovic, Steinhöfer - Huggel, Xhaka - Shaqiri, Stocker - Streller, Frei.

Bayern Munich (GER): Neuer - Rafinha, Boateng, Badstuber, Lahm - Luiz Gustavo, Kroos - Robben, Müller, Ribéry - Gomez.

Arbitre: Nicola Rizzoli (ITA)

Première publication : 22/02/2012

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Moscou arrache le nul face au Real Madrid, Naples l'emporte face à Chelsea

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    L'AC Milan corrige Arsenal et met un pied en quarts

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Lyon s'impose sans briller contre Nicosie, Barcelone dicte sa loi à Leverkusen

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)