Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gilberto Rodrigues Léal : le MUJAO annonce la mort du français enlevé au Mali

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

José Bové et Guy Verhofstadt, candidats à la présidence de la Commission européenne

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Elio Di Rupo, Premier ministre belge

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : les coulisses d'une libération

En savoir plus

FOCUS

Dans la ville natale de Jean Paul II, la "papamania" est au beau fixe

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

SUR LE NET

Un père syrien se bat en ligne pour retrouver son fils

En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Gilberto Rodrigues Leal, un retraité passionné de voyages

    En savoir plus

  • L'État appelé à intervenir pour aider les réfugiés syriens près de Paris

    En savoir plus

  • Ligue des champions : à Madrid, Chelsea neutralise l'Atlético

    En savoir plus

  • Kiev va reprendre son "opération antiterroriste" dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Booba-Rohff : ces artistes qui desservent le rap "par leur bêtise"

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le plan de lutte de Paris

    En savoir plus

  • Le retour "hautement politique" d'Abdoulaye Wade à Dakar

    En savoir plus

  • "24 jours" : le film choc d'Arcady sur le meurtre antisémite d'Ilan Halimi

    En savoir plus

  • France : le prix de la pierre, un boulet pour la croissance ?

    En savoir plus

  • Les islamistes du Mujao annoncent la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

    En savoir plus

  • Le Fatah et le Hamas retournent à la table des négociations à Gaza

    En savoir plus

  • Cette saison, les guides népalais ne graviront pas l'Everest

    En savoir plus

  • Fin de l’incendie de Valparaiso : près de mille hectares détruits

    En savoir plus

  • L'opposant russe Alexeï Navalny reconnu coupable de "diffamation"

    En savoir plus

  • Ryan Giggs joue les entraîneurs pour Manchester United

    En savoir plus

  • Washington lie la Russie aux séparatistes ukrainiens, photos à l’appui

    En savoir plus

Moyen-orient

150 ONG appellent les pays amis de la Syrie à "faire pression" sur Damas

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/02/2012

Quelque 150 ONG demandent aux participants à la conférence de Tunis sur la Syrie qui se tient ce vendredi de "faire pression" sur Damas. En Tunisie, pays arabes et occidentaux doivent réfléchir aux moyens de venir en aide au peuple syrien.

AFP - Près de 150 organisations non gouvernementales ont appelé jeudi les pays qui se réunissent vendredi à Tunis pour examiner les moyens de venir en aide au peuple syrien à "faire pression" pour mettre un terme aux violences en Syrie.

"La crainte d'une guerre civile s'amplifiant, les Amis de la Syrie devraient faire pression sur tous les groupes utilisant illégalement la force contre les civils, afin de stopper ces actes de violence", disent ces 143 ONG dont Human Rights Watch (HRW), la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH) et de nombreuses organisations arabes égyptiennes, soudanaises, yéménites ou tunisiennes.

"Nous exhortons les membres de la conférence à réitérer un appel unanime adressé aux autorités syriennes pour que celles-ci s'engagent à respecter" le plan de la Ligue arabe" prévoyant l'arrêt total des violences, la libération des détenus, le retrait de l'armée des villes, et à "appliquer et veiller à l'exécution du toutes les sanctions en vigueur ciblant les autorités syriennes", déclarent-elles dans un communiqué.

Elles demandent également aux participants à la conférence d'"exhorter le gouvernement syrien et les groupes armés à faciliter la mise en oeuvre d'une aide humanitaire d'urgence indépendante et impartiale (...) et permettre l'évacuation des blessés se trouvant dans les zones de violences", et à "demander un accès effectif pour les organisations humanitaires, les journalistes ainsi que pour les défenseurs des droits de l'Homme afin de pouvoir suivre la situation sur le terrain".

Les représentants de plus de soixante pays sont attendus à Tunis pour "adresser un message clair" au régime syrien, sommé de "cesser les tueries", et exhorter l'opposition à s'unir en vue d'une éventuelle future reconnaissance.

Organisée par la Ligue arabe, cette conférence réunit tous les pays arabes et occidentaux impliqués dans le dossier, ainsi que les différentes composantes de l'opposition syrienne. Mais elle se tiendra sans la Russie et probablement sans la Chine, soutiens indéfectibles du régime de Bachar al-Assad opposés à toute "ingérence extérieure" en Syrie.
 

Première publication : 23/02/2012

  • SYRIE

    Les journalistes blessés à Homs appellent à l’aide dans deux vidéos

    En savoir plus

  • NATIONS UNIES

    Les violences en Syrie sont ordonnées au "plus haut niveau", selon l'ONU

    En savoir plus

  • SYRIE

    Deux grands reporters périssent sous les bombes à Homs

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)