Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Quelles conséquences à la dégradation de la note britannique ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

LafargeHolcim va enquêter sur son usine en Syrie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Royaume désuni"

En savoir plus

Afrique

La secte Boko Haram aurait des liens avec Al-Qaïda, selon un haut-gradé nigérian

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/02/2012

Le groupe islamiste Boko Haram serait lié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), assure un haut responsable militaire nigérian. La secte radicale sème la terreur depuis quelques mois au Nigeria, notamment dans le nord du pays.

AFP - Le groupe radical islamiste Boko Haram, impliqué dans de nombreux attentats et assassinats au Nigeria, a des liens avec Al-Qaïda, a affirmé jeudi à Abuja un haut responsable militaire nigérian, établissant ainsi officiellement ce lien pour la première fois.

"Nous avons eu la preuve des liens entre la secte Boko Haram et l'entrainement et le soutien prodigués par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi)", a indiqué le chef d'état-major de l'aviation nigériane, le général Oluseyi Petinrin.



Ces affirmations du général ont été lues par son collègue de la marine, le vice-amiral Sa'ad Ibrahim, dans un discours lors d'une réunion des responsables de la sécurité des pays membres de la Cédéao (Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest).

Les chefs de la sécurité du Bénin, de Côte d'Ivoire, du Mali, du Niger et du Nigeria participaient à cette réunion de l'organisation qui regroupe 15 pays ouest-africains.

Les islamistes radicaux de Boko Haram, qui veulent restaurer le califat islamique et imposer la charia au Nigeria, le pays le plus peuplé d'Afrique avec 160 millions d'habitants, ont intensifié leurs attaques ces dernières mois le plus souvent dans le nord du pays, majoritairement musulman, le sud étant à dominante chrétienne.

L'attaque la plus meurtrière avait fait au moins 185 morts le 20 janvier à Kano, deuxième ville du pays et plus grande métropole du Nord.

L'une des plus spectaculaires avait eu lieu le 26 août 2011 contre le QG de l'ONU à Abuja où un attentat suicide avait fait 25 morts.
 

Première publication : 23/02/2012

  • NIGERIA

    Les pourparlers avec la secte Boko Haram peuvent-ils apporter la paix ?

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Le président nigérian demande aux membres de Boko Haram de s'identifier

    En savoir plus

  • NIGERIA

    De nouvelles explosions et des tirs secouent Kano

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)