Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Costa-Gavras, le cinema engagé sur la Croisette

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Toile émue après l'attentat contre des Coptes en Egypte

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Hommage à Jean-Karim Fall : la rédaction de France 24 en deuil

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Tournée diplomatique de Trump: des débuts réussis ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à Manchester : 22 morts, le groupe EI revendique l'attaque

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Nicole Kidman, reine de la Croisette

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des centres pour protéger les femmes des violences domestiques

En savoir plus

TECH 24

Ice Memory : les glaciers rafraîchissent la mémoire de l'humanité

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Les climatosceptiques à la Maison Blanche

En savoir plus

Afrique

La secte Boko Haram aurait des liens avec Al-Qaïda, selon un haut-gradé nigérian

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/02/2012

Le groupe islamiste Boko Haram serait lié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), assure un haut responsable militaire nigérian. La secte radicale sème la terreur depuis quelques mois au Nigeria, notamment dans le nord du pays.

AFP - Le groupe radical islamiste Boko Haram, impliqué dans de nombreux attentats et assassinats au Nigeria, a des liens avec Al-Qaïda, a affirmé jeudi à Abuja un haut responsable militaire nigérian, établissant ainsi officiellement ce lien pour la première fois.

"Nous avons eu la preuve des liens entre la secte Boko Haram et l'entrainement et le soutien prodigués par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi)", a indiqué le chef d'état-major de l'aviation nigériane, le général Oluseyi Petinrin.



Ces affirmations du général ont été lues par son collègue de la marine, le vice-amiral Sa'ad Ibrahim, dans un discours lors d'une réunion des responsables de la sécurité des pays membres de la Cédéao (Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest).

Les chefs de la sécurité du Bénin, de Côte d'Ivoire, du Mali, du Niger et du Nigeria participaient à cette réunion de l'organisation qui regroupe 15 pays ouest-africains.

Les islamistes radicaux de Boko Haram, qui veulent restaurer le califat islamique et imposer la charia au Nigeria, le pays le plus peuplé d'Afrique avec 160 millions d'habitants, ont intensifié leurs attaques ces dernières mois le plus souvent dans le nord du pays, majoritairement musulman, le sud étant à dominante chrétienne.

L'attaque la plus meurtrière avait fait au moins 185 morts le 20 janvier à Kano, deuxième ville du pays et plus grande métropole du Nord.

L'une des plus spectaculaires avait eu lieu le 26 août 2011 contre le QG de l'ONU à Abuja où un attentat suicide avait fait 25 morts.
 

Première publication : 23/02/2012

  • NIGERIA

    Les pourparlers avec la secte Boko Haram peuvent-ils apporter la paix ?

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Le président nigérian demande aux membres de Boko Haram de s'identifier

    En savoir plus

  • NIGERIA

    De nouvelles explosions et des tirs secouent Kano

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)