Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

FOCUS

Côte d'Ivoire : plongeon dans le trafic illicite et très lucratif des faux médicaments

En savoir plus

Moyen-orient

Al-Qaïda revendique la vague d'attentats perpétrée jeudi en Irak

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/02/2012

Le raid meurtrier qui a fait une quarantaine de morts, jeudi, en Irak a été revendiqué par Al-Qaïda via sa principale organisation dans le pays. Les attaques, qui ont frappé des villes de six provinces différentes, visaient les forces de sécurité.

AFP - Al-Qaïda a revendiqué vendredi la vague d'attentats qui a fait au moins 42 morts jeudi en Irak, dans un communiqué de sa principale organisation dans le pays, l'Etat islamique en Irak, publié sur un site internet jihadiste.

Les attaques, qui ont frappé plusieurs villes dans six provinces différentes, et visaient les forces de sécurité, étaient une réponse à "la torture et les meurtres" de sunnites, selon le texte.

"Le gouvernement de la Zone verte (du nom de la zone fortifiée qui abrite le siège du gouvernement irakien, ndlr) a passé outre des avertissements l'enjoignant de mettre fin à la torture et les meurtres infligés aux sunnites et n'ont montré aucune disposition à y répondre", souligne le communiqué.

"En réponse à ces crimes, le ministère de la Guerre de l'Etat islamique en Irak a lancé une nouvelle vague d'invasions par le biais de son appareil de sécurité", poursuit-il.

"Ces opérations ont eu lieu simultanément contre des cibles choisies avec précision, notamment les sièges d'organismes de sécurité et des patrouilles militaires", souligne-t-il en incriminant le "projet safavide", du nom d'une dynastie iranienne, désignant le gouvernement irakien actuel à majorité chiite jugé inféodé à l'Iran.

 

Première publication : 24/02/2012

  • IRAK

    Plusieurs villes irakiennes frappées par des attaques meurtrières

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)