Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour le tournage de "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • En direct : Laurent Fabius à la conférence des ambassadeurs

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : le "double jeu dangereux" de Vladimir Poutine

    En savoir plus

  • La jeune garde des économistes français impressionne le FMI

    En savoir plus

Asie - pacifique

Sept morts dans un nouvel attentat-suicide à Peshawar

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/02/2012

Une attaque-suicide dans un commissariat de Peshawar, au nord-ouest du Pakistan, a tué quatre policiers et trois kamikazes vendredi. Ce nouvel attentat, le neuvième en moins d'un mois, confirme la fin de la trêve relative des Taliban.

AFP - Quatre policiers et trois kamikazes qui ont déclenché leurs vestes bourrées d'explosifs ont été tués vendredi dans l'attaque d'un commissariat dans le nord-ouest du Pakistan, près des bastions des talibans alliés à Al-Qaïda, a annoncé la police.
              
Cette attaque survenue à Peshawar n'a pas encore été revendiquée mais son mode opératoire est similaire à d'autres perpétrées par ces insurgés islamistes qui mènent une campagne d'attentats ayant fait près de 5.000 morts dans tout le pays en quatre ans et demi.
              
Tôt le matin, les trois kamikazes avaient pris d'assaut le poste de police au fusil-mitrailleur et à la grenade. Ils avaient d'abord tué au moins deux policiers avant de se retrancher dans les locaux et tenir un siège qui a duré un peu plus d'une heure, a expliqué à l'AFP Yameen Khan, un officier de la police de Peshawar.
              
"Ils ont ensuite déclenché leurs vestes-suicide dans différentes pièces", a-t-il poursuivi. Au total, "quatre policiers ont été tués et quatre blessés" dans l'attaque, selon lui.
              
Le bilan a été confirmé par un autre officier.
              
"Les assaillants voulaient tuer un maximum de policiers, c'est la raison pour laquelle ils ont choisi ce commissariat", a commenté M. Khan, précisant que quelque 200 fonctionnaires y travaillent et y résident.
              
Ce nouvel attentat, le neuvième en moins d'un mois, confirme la fin d'une trêve relative observée par les talibans jusqu'au début de l'année.
              
Jeudi déjà, une voiture piégée avait explosé à une station de bus de la banlieue de Peshawar, tuant 13 civils et faisant de nombreux blessés.
              
Les talibans pakistanais, à l'unisson d'Oussama Ben Laden en personne, avaient décrété en 2007 le jihad contre Islamabad pour son alliance avec les Etats-Unis dans leur "guerre contre le terrorisme". Depuis, ils sont les principaux responsables d'une vague de plus de 530 attentats et attaques-commando similaires à celle de vendredi.
              
L'armée a récemment intensifié ses offensives dans les zones tribales, frontalières avec l'Afghanistan, près de Peshawar.
              
Elles sont le bastion des talibans pakistanais, le principal sanctuaire dans le monde des cadres et combattants d'Al-Qaïda et la base arrière des talibans afghans.
              
Oussama Ben Laden a été tué le 2 mai 2011 dans le nord du Pakistan par un commando américain héliporté clandestinement dans une ville-garnison où il se terrait dans une villa.
              
Depuis, la CIA a considérablement intensifié sa campagne de tirs de missiles par ses drones qui ciblent Al-Qaïda et les talibans pakistanais et afghans dans les zones tribales. Les attaques de ces avions sans pilote américains sont devenues quasi-quotidiennes ces dernières semaines.
              
Après une trêve relative de quelques mois, que les observateurs ont attribuée aussi bien à des tentatives de négociations avec des factions dissidentes des talibans qu'aux coups de boutoirs assénés par l'armée pakistanaise et les drones américains, les attentats semblent reprendre depuis fin janvier.

Première publication : 24/02/2012

  • PAKISTAN

    Attentat meurtrier à la voiture piégée à Peshawar

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Attentat-suicide devant une mosquée chiite, une vingtaine de morts

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Le Pakistan nie jouer un double jeu en Afghanistan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)