Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un manifestant palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Economie

Shell accepte de maintenir "temporairement" l'activité de la raffinerie de Petroplus

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/02/2012

"C'est signé" a déclaré, ce vendredi, le président-candidat Nicolas Sarkozy, en référence à l'accord passé par le raffineur Petroplus avec le pétrolier Shell pour maintenir "temporairement" l'activité de son site de Petit-Couronne.

AFP - Le président Nicolas Sarkozy a annoncé vendredi aux salariés de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime) que le contrat avec Shell permettant une reprise temporaire d'activité était "signé".

"Je suis quelqu'un de parole. C'est signé" avec Shell, a déclaré le chef de l'Etat, en ajoutant: "Je ne dis pas que ça sauve la raffinerie, mais c'est signé, ça donne du boulot pour 6 mois".

"Il y a une deuxième chose qui est faite, a poursuivi M. Sarkozy lors de cet aparté avec les salariés de Petroplus, c'est l'argent qui a été viré aujourd'hui ou demain pour faire les travaux, pour remettre la raffinerie en état". La somme débloquée pour ces travaux s'élève à 20 millions d'euros.

Le président de la République a affirmé que Shell allait "débloquer 20 millions (d'euros) de trésorerie" et qu'il fallait ajouter les "10 millions d'euros de quotas de CO2", ce qui représente "au total les 50 millions" permettant le redémarrage de la raffinerie.

"En résumé, a dit Nicolas Sarkozy, la raffinerie va redémarrer. Il y a de l'argent pour les travaux, il y a du boulot pour 6 mois".

Le contrat entre Petroplus et Shell, d'une durée de six mois, doit permettra à la raffinerie de redémarrer pour les besoins de la compagnie pétrolière qui fournira le brut et paiera le coût de sa transformation.

M. Sarkozy a souligné que serait examiné la semaine prochaine au Parlement un texte visant à empêcher le détournement d'actifs d'une entreprise défaillante, ce qui concerne le pétrolier Petroplus déclaré en faillite depuis la fin janvier.

L'objectif, a précisé M. Sarkozy, est "qu'on ne prenne pas les 200 millions d'euros que représentent les stocks".

"Il faut maintenant que l'on se batte pour le plus difficile qui est le repreneur", a dit le chef de l'Etat.

La raffinerie de Petit-Couronne, qui emploie 550 personnes, est à l'arrêt depuis début janvier, peu après le gel par les banques des lignes de crédit de la maison mère Petroplus. Le tribunal de commerce de Rouen a placé fin janvier la raffinerie en redressement judiciaire pour une période de six mois.

Première publication : 24/02/2012

  • FRANCE

    Petroplus visé par une enquête préliminaire pour faillite frauduleuse

    En savoir plus

  • PÉTROLE

    Le raffineur suisse Petroplus au bord de la faillite

    En savoir plus

  • FRANCE

    François Hollande fustige l'immobilisme de l'État face aux difficultés de Pétroplus

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)