Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

Moyen-orient

Au moins 20 soldats tués dans un attentat à Moukalla

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/02/2012

Une vingtaine de soldats de la Garde républicaine ont péri dans l'attentat suicide qui a eu lieu samedi à l'entrée du palais présidentiel de Moukalla, dans le sud-est du Yémen.

AFP - Au moins 20 soldats de la Garde républicaine ont péri selon un médecin dans l'attentat suicide commis samedi à l'entrée du palais présidentiel de Moukalla, dans le Sud-Est du Yémen, et attribué à Al-Qaïda par une source militaire.

"Les corps de vingt soldats ont été déposés à la morgue et il y a de nombreux blessés", a déclaré à l'AFP sous couvert d'anonymat un médecin de l'hôpital Ibn Sina de Moukalla.

Le nouveau président yéménite prête serment

Le nouveau président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi a prêté serment samedi, deux jours avant son investiture en présence de son prédécesseur Ali Abdallah Saleh.

Unique candidat lors de la présidentielle de mardi, l'ancien vice-président a été élu avec plus de 99% des voix. Il remplace M. Saleh, qui a quitté le pouvoir sous la pression de la rue après 33 ans à la tête du pays, dans le cadre d'un accord politique élaboré par les monarchies arabes du Golfe.












Une source militaire a affirmé que l'attentat "porte l'empreinte d'Al-Qaïda", ajoutant que le kamikaze pourrait être Mohammed al-Sayari, un Saudien originaire de la province du Hadramout, dont Moukalla est la capitale.

"Le nombre de blessés dépasse les 24", a ajouté cette source.

Les soldats de la Garde républicaine sont entrés en force dans l'hôpital Ibn Sina pour faire admettre leurs blessés, n'hésitant pas à sortir des malades de leurs lits pour dégager des places pour les leurs, ont indiqué des témoins.

Une voiture piégée conduite par un kamikaze a explosé à l'entrée du palais présidentiel de Moukalla, avait indiqué auparavant une autre source militaire.

Selon cette source, aucune personnalité ne se trouvait dans le palais au moment de l'explosion qui a été suivie par des échanges de tirs entre hommes armés et soldats.

Le kamikaze au volant du pick-up a péri, selon elle.

Le palais présidentiel de Moukalla est gardé par des éléments de la Garde républicaine, un corps d'élite de l'armée yéménite, commandé par Ahmed Ali Abdallah Saleh, le fils du président sortant qui a cédé le pouvoir après dix mois de contestation de son régime.

Il a été remplacé par le vice-président, Abd Rabbo Manour Hadi, qui a prêté serment samedi devant le Parlement à Sanaa, après avoir été élu lors d'une élection présidentielle mardi où il était le seul candidat conformément à l'accord ayant permis cette transition politique.

Première publication : 25/02/2012

  • Sur Les Observateurs

    Élection présidentielle au Yémen :"Ce n’est rien d’autre qu’un jeu de chaises musicales"

    En savoir plus

  • YÉMEN

    Appelés aux urnes, les Yéménites veulent tourner la page Saleh

    En savoir plus

  • YÉMEN

    Une dizaine de morts dans la répression d'une manifestation hostile au président Saleh

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)