Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passioné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Afrique

Attentat-suicide meurtrier dans une église à Jos

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/02/2012

Au moins trois personnes ont été tuées lors d'un attentat-suicide dans une église, ce dimanche, à Jos, dans le centre du Nigeria. Le pays est secoué quasi quotidiennement par des attaques attribuées à la secte islamiste Boko-Haram.

AFP - Un kamikaze a pénétré dimanche au volant d'une voiture piègée dans une église chrétienne de Jos, dans le centre du Nigeria, tuant trois personnes en plein office, ont déclaré à l'AFP responsables religieux et témoins.

Il s'agit du dernier attentat en date dans le pays le plus peuplé d'Afrique, secoué quasi quotidiennement par des attaques, attribuées pour la plupart au groupe islamiste Boko Haram.

Des fidèles ont raconté que la voiture avait forcé le portail de l'église lors de l'office du matin.

"Nous étions dans l'église pour l'office quand un kamikaze en voiture a forcé le passage à travers la porte, puis dans l'église et a fait exploser la bombe", a indiqué le révérend John Haruna, de l'Eglise du Christ du Nigeria (COCIN).

Un autre fidèle membre d'une organisation chrétienne de défense des droits de l'homme, la Stefanos Foundation, a fourni un témoignage similaire.

"C'était un attentat suicide. L'auteur a pénétré en voiture dans l'église, il s'est approché de la chaire et ça a explosé. Trois fidèles sont morts et dix ont été blessés", a rapporté Mark Lipdo.

Il a ajouté que des lambeaux de chair humaine jonchaient l'église et que des dizaines de voitures alentour avaient été détruites.

Ezekiel Gomos, qui a été blessé à la tête, a précisé que l'office avait commencé depuis 30 minutes quand il a vu une voiture noire franchir le portail de l'église. "Le poseur de bombe roulait à toute allure et nous avons entendu une énorme explosion et tout est devenu noir".

Il a estimé que l'église, qui contient 800 sièges, était remplie à 80% à ce et que les victimes faisaient partie des derniers arrivants.

"S'il avait pénétré plus loin dans l'église il aurait pu faire plus de dégâts, mais Dieu veillait", a ajouté M. Gomos à son retour de l'hôpital où il avait été soigné.

La police n'était pas joignable dans l'immédiat.



Les attentats en progression dans le centre du pays


Boko Haram a lancé des attaques similaires au cours des derniers mois dans le nord et le centre du Nigeria, accroissant l'instabilité dans ce pays premier producteur de pétrole d'Afrique.

Les attentats se multiplient dans le centre situé entre le nord déshérité et majoritairement musulman, et le sud, où se trouve le pétrole, et qui est lui à dominante chrétienne.

Les islamistes veulent restaurer le califat islamique et imposer la charia au Nigeria, et à ses 160 millions d'habitants.

Des églises chrétiennes ont été visées à plusieurs reprises. Un spectaculaire attentat revendiqué par Boko Haram avait fait 44 morts le matin de Noël dans une église catholique du centre du Nigeria près de la capitale Abuja.

Dimanche dernier plusieurs personnes ont été blessées dans une explosion près d'une église de la banlieue d'Abuja.

Boko Haram a longtemps concentré ses actions dans le nord-est, principalement à Maiduguri, son fief. Mais le groupe a élargi son champ d'opération en même temps que ses assauts sont devenus de plus en plus sophistiqués et meurtriers.

Vendredi, des militants islamistes avaient attaqué un poste de police après avoir échoué à pénétrer dans une prison, à Gombe, dans le nord-est, tuant une douzaine de personnes.

D'autres violences se sont produites le même jour à Kano, la grande métropole du nord, où des hommes suspectés d'appartenir à Boko Haram ont abattu cinq fidèles d'une mosquée, dont le chef d'une milice locale financée par le gouvernement.

Kano avait été secouée le 20 janvier par une série d'attaques spectaculaires revendiquées par Boko Haram qui ont fait au moins 185 morts.

Le groupe s'est aussi attribué la responsabilité de l'attentat suicide contre le siège des Nations unies à Abuja en août 2011 (25 tués).

Première publication : 26/02/2012

  • NIGERIA

    La secte Boko Haram aurait des liens avec Al-Qaïda, selon un haut-gradé nigérian

    En savoir plus

  • NIGERIA

    L'armée tue huit membres de la secte islamiste Boko Haram dans un raid

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Les pourparlers avec la secte Boko Haram peuvent-ils apporter la paix ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)