Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

Culture

Pour "The Artist", pluie d'Oscars ne signifie pas forcément torrent de dollars

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 28/02/2012

Plusieurs études se sont intéressées à l’impact commercial de la célèbre statuette sur un film. En d’autres termes, un Oscar dope-t-il les entrées en salle ? Pas autant qu'on pourrait le croire.

La pluie d’Oscars qui s’est abattue dimanche 26 février sur "The Artist" peut-elle se transformer en un torrent de dollars ? L’équipe du film en a peut-être rêvé en rangeant ses cinq statuettes dont celles, prestigieuses, du meilleur film, du meilleur réalisateur, pour Michel Hazanavicius, et du meilleur acteur, pour Jean Dujardin. Pourtant, l’impact économique des célèbres récompenses de l’Académie des arts et des sciences du cinéma sur la carrière d’un film est loin d’être établie.

Depuis le début des années 2000, plusieurs études économiques se sont en effet penchées sur cette question et leurs conclusions semblent surtout montrer qu'il n'y a pas de règle d'or et qu'une statuette n'est pas la garantie d'un succès commercial renouvelé.

Les premiers à avoir ouvert ce bal des réflexions économiques sur les Oscars sont Randy Nelson et Michael Donahue du Colby College, de l’Université de Mayflower Hill, qui se sont interrogés, en 2001, sur “la valeur d’un Oscar”. En comparant entre 1978 et 1989 les carrières de 131 films nommés aux Oscars avec celles de 131 œuvres qui ne l’ont pas été, leur verdict semble sans appel : un Oscar du meilleur film vaut, en moyenne, 12 millions de dollars des recettes supplémentaires.

De quoi motiver les producteurs à faire des films oscarisables... du moins jusqu’à 2005. Cette année-là, une autre équipe d’économistes de l’Université de Freiburg, en Allemagne, remettent partiellement en cause les conclusions de leurs collègues du Colby College. Dans une étude intitulée “Les Oscars pour la gloire ou les dollars ?”, ils affirment que l’important est plutôt de participer. “Nous n’avons pas vraiment trouvé de grandes différences en termes d’impact commercial entre le fait d’être nommé et celui de gagner un prix”, explique à France 24 Eva Deuchert, l’une des économistes qui a réalisé cette étude.

MTV mieux que les Oscars ?

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont étudié la trajectoire commerciale des 204 films les plus populaires entre 1992 et 2002. “À partir du moment où les nommés sont connus, les gens anticipent qui va gagner et vont voir les favoris”, souligne Eva Deuchert, pour qui un Oscar n’a de réel impact commercial que s’il s’agit d’une surprise “ce qui n’est pas le cas de 'The Artist'”.

Mais peut-être qu’en fin de compte, ce ne sont pas les Oscars qu’il convient de convoiter si l’on veut exploser le montant des recettes ? C’est la conclusion d’une autre étude, néerlandaise cette fois-ci, publiée en 2008 dans le Journal of Management. Les auteurs y analysent les carrières de films ayant reçu des Oscars, des Golden Globes ou des distinctions plus “populaires” comme les MTV Awards. Et, d'après eux, les Oscars seraient surtout bénéfiques pour des films dits d’auteurs “où l’avis des critiques est important”. En revanche, pour des films qui se veulent “grand public”, un prix décerné par MTV ou l’Académie des Oscars a la même valeur. Au vu du parcours du combattant des acteurs sur le chemin de croix des Oscars et l'argent investi en lobbying, les MTV Awards ont peut-être un rapport de retour sur investissement plus intéressant.

Première publication : 27/02/2012

  • CINÉMA

    Les "oscarisés" du cinéma français

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Le film français "The Artist" triomphe aux Oscars

    En savoir plus

  • CINÉMA

    "The Artist", petit film français devenu grand à Hollywood

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)