Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Manuel Valls, le Tony Blair français ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Simple appareil"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le gazoduc "Force de Sibérie" : l'appel de la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Comme le disait ma grand-mère"

En savoir plus

SUR LE NET

Les hommages à Michael Brown se multiplient sur Internet

En savoir plus

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici "simple" sous-commissaire ?

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • Rythmes scolaires : la rentrée chahutée par des maires récalcitrants

    En savoir plus

  • Le siège du parti de l'ex-président Gbagbo mis à sac

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Mercato : l’AS Monaco prête Radamel Falcao à Manchester United

    En savoir plus

  • Washington annonce avoir mené un raid contre les Shebab somaliens

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • Cisjordanie : les États-Unis exhortent Israël à renoncer aux expropriations

    En savoir plus

Afrique

Le Costa Allegra remorqué vers Mahé

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/02/2012

Le paquebot Costa Allegra devrait gagner l'île Mahé et non Desroches, comme initialement prévu, a signalé la compagnie Costa Croisières. Le navire a été pris en remorque ce mardi, après avoir dérivé au large des Seychelles suite à un incendie.

AFP - Le paquebot Costa Allegra, qui a été pris en remorque par un thonier français après un incendie en plein océan Indien, sera finalement remorqué vers Mahé, la principale île des Seychelles, et non vers Desroches, comme initialement prévu, a annoncé mardi l'armateur.

"Le navire sera remorqué jusqu'à Mahé", où il devrait arriver jeudi matin, indique un communiqué de Costa Crociere invoquant les mauvaises conditions de sécurité et d'hébergement en cas de débarquement des centaines de passagers et membres d'équipage sur la petite île de Desroches.

Le Costa Allegra remorqué par un chalutier français

"Le débarquement sur l'île de Desroches ne garantirait pas les conditions de sécurité nécessaires et adéquates pour l'arrivée du navire et le débarquement des passagers", indique le communiqué de la compagnie italienne.

"En outre, les supports logistiques et hôteliers sur l'île ne sont pas suffisants: cela rendrait nécessaire, immédiatement après le débarquement des passagers à l'aide de chaloupes, un transfert immédiat avec des ferries de Desroches à Mahé", poursuit Costa Crociere.

"Il a donc été décidé de remorquer le navire jusqu'à Mahé, en utilisant également l'aide de deux remorqueurs qui sont en train d'arriver à proximité du paquebot et qui permettront d'augmenter sa vitesse", selon la même source.

"L'arrivée à Mahé est prévue pour le jeudi 1er mars dans la matinée, en heure locale, quelques heures à peine après l'heure à laquelle seraient arrivés des ferries de Desroches à Mahé", précise la compagnie en guise de consolation pour les passagers.

Costa Crociere a en outre organisé "des liaisons continues" entre le paquebot et un hélicoptère qui fournira de la nourriture, des torches électriques et autres produits de première nécessité "pour soulager les passagers des difficiles conditions à bord", sans climatisation ni nourriture chaude.

"La compagnie est sincèrement désolée pour le désagrément: sa priorité absolue est de le rendre aussi bref que possible", conclut le communiqué.

Le bâtiment est actuellement aussi escorté, en alternance, par deux avions --l'un Seychellois, l'autre Indien. Les Seychelles accueillent plusieurs avions de surveillance étrangers, qui les aident à faire face depuis plusieurs années à des attaques de pirates somaliens.

Parti samedi de Madagascar, le bateau de croisière de 188 mètres de long, avec à son bord 636 passagers --de 25 nationalités différentes, essentiellement des Italiens, des Français et des Autrichiens-- et 413 membres d'équipage, se dirigeait vers les Seychelles quand un incendie a éclaté à son bord lundi. Il devait ensuite rejoindre Oman puis l'Egypte.

L'incident survient au plus mauvais moment pour Costa Croisières, filiale du géant américain Carnival: les plaintes liées au naufrage d'un autre de ses navires, le Concordia, fleurissent de toutes parts. Ce naufrage, le 13 janvier près de l'île italienne du Giglio, a provoqué la mort de 32 personnes.

 

Première publication : 28/02/2012

  • SEYCHELLES

    Un chalutier français remorque le Costa Allegra

    En savoir plus

  • SEYCHELLES

    Après le Concordia, un autre paquebot de Costa Croisières signale un incident

    En savoir plus

  • ITALIE

    Un dix-septième corps retrouvé dans l'épave du Costa Concordia

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)