Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Afrique

Abdoulaye Wade affrontera Macky Sall au second tour

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/03/2012

Au premier tour, le président sortant Abdoulaye Wade (photo) recueille 34,85 % des voix. Au second tour, pressenti pour le 18 mars, il affrontera son ex-Premier ministre Macky Sall (26,57 %), annonce la Commission nationale de recensement des votes.

AFP - Le président sortant Abdoulaye Wade, qui a recueilli 34,82% des voix, affrontera son ancien Premier ministre passé dans l'opposition Macky Sall (26,57%) au second tour de la présidentielle en mars, a annoncé mercredi la Commission nationale de recensement des votes à Dakar.



Abdoulaye Wade, 85 ans dont 12 au pouvoir, est arrivé en tête du premier tour le 26 février avec 942.546 voix, contre 719.369 voix à Macky Sall, qui devance Moustapha Niasse, également ex-Premier ministre de Wade avec 357.347 voix (13,20%), a indiqué le président de la Commission nationale de recensement des votes, Demba Kandji, dans une déclaration à la presse.

Le patron du parti socialiste Ousmane Tanor Dieng a obtenu 305.980 suffrages (11,30%) et un autre ancien résident de la Primature, Idrissa Seck 212.848 voix (7,86%).

Les neuf autres candidats ont recueilli moins de 2% des votes.

La participation au premier tour du scrutin s'est élevée à 51,58% (2.707.056 suffrages exprimés), en nette baisse par rapport au taux de 70% de la présidentielle de 2007.

Les commissions de recensement des votes des 45 départements du pays ont publié leurs résultats lundi et mardi. La Commission nationale de recensement des votes est chargée de la proclamation provisoire des résultats, la proclamation des résultats définitifs dépendant de l'examen de possibles recours devant le Conseil constitutionnel.

La date la plus probable pour le second tour est le 18 mars.

Le président sortant Abdoulaye Wade se voit ainsi obligé de changer de stratégie dans l'urgence, alors que jusqu'à la veille du scrutin il s'était déclaré "sûr" de l'emporter au premier tour, comme en 2007, avec plus de 50% des voix.

Il a d'ailleurs expliqué dès lundi que "dans la perspective d'un second tour", il allait "explorer toutes les possibilités d'entente avec d'autres forces politiques selon des modalités à convenir ensemble".

Mais il ne dispose guère de réserves de voix, hormis celles puisées dans les quelque 49% d'abstentionnistes du premier tour ou venant d'hypothétiques ralliements.

Théoriquement, Macky Sall peut, lui, compter sur les reports de voix de la plupart des autres candidats, membres comme lui du Mouvement du 23 juin (M23, coalition de partis d'opposition et d'organisations de la société civile).

Si la campagne a été marquée par des violences pendant des manifestations contre la candidature d'Abdoulaye Wade, qui ont fait de six à 15 morts selon les sources, le premier tour s'est déroulé dans le calme.

Première publication : 29/02/2012

  • PRÉSIDENTIELLE SÉNÉGALAISE

    Macky Sall, l'homme défie Abdoulaye Wade au second tour

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE SÉNÉGALAISE

    Macky Sall : "L'amélioration des conditions de vie sera ma priorité absolue"

    En savoir plus

  • SUR LES OBSERVATEURS

    Le jour du scrutin présidentiel au Sénégal vu par les Observateurs

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)