Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

Moyen-orient

Confusion autour de l'offensive lancée sur le quartier de Baba Amr

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/03/2012

Assiégé depuis près d'un mois, le quartier de Baba Amr à Homs continue de subir, ce jeudi, l'assaut terrestre des forces syriennes. Une source proche du régime affirme que l'armée contrôle 90 % du bastion rebelle, ce que démentent les opposants.

AFP - L'armée syrienne contrôlait jeudi la quasi-totalité du quartier rebelle de Baba Amr, à Homs, a indiqué une source des services de sécurité, une information réfutée par les militants et une ONG syrienne.

L'opposition syrienne crée un conseil militaire unifié

L'opposition syrienne a formé un conseil militaire chargé d'organiser et de coordonner la rébellion armée à l'intérieur du pays sous un commandement unifié, a indiqué ce jeudi Bourhan Ghalioun, chef du Conseil national syrien (CNS).

"La création d'un conseil militaire a été entérinée par toutes les forces armées en Syrie", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Paris.

"Ce sera comme un ministère de la Défense", a-t-il ajouté.

"L'armée contrôle jeudi 90% de Baba Amr et beaucoup de rebelles se sont enfuis vers le Liban. Il y a encore des poches de résistance, notamment à Soultaniyé, un quartier au sud de Baba Amr", a affirmé à l'AFP une source au sein des services de sécurité à Damas.

Les combats se déroulent dans la neige qui s'est abattue depuis mercredi soir sur une grande partie de la Syrie.

Par ailleurs, la télévision syrienne montrait des images filmées mercredi selon elle à Baba Amr et où on y voit des jeunes interviewés se plaignant des actes des "hommes armés". Depuis mercredi, les vidéos filmées par les militants ne sont plus disponibles sur internet.

En revanche, les militants ont affirmé que les rebelles ont réussi jusqu'à présent à repousser l'assaut de l'armée à Baba Amr.

"L'Armée syrienne libre (ASL) est parvenue à stopper la tentative d'assaut de Baba Amr, elle résiste encore", a affirmé à l'AFP Hadi Abdallah, militant local de la Commission générale de la révolution syrienne.

"Ils ne sont pas entrés dans le quartier, il y a des combats à l'extérieur", ajoute-t-il.

"Les combats entre déserteurs et armée se déroulent toujours aux abords du quartier de Baba Amr, pas à l'intérieur", a affirmé de son côté à l'AFP Rami Abdel Rahmane, chef de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"L'armée est déterminée à prendre d'assaut Baba Amr, coûte que coûte", précise-t-il.

Baba Amr, où sont retranchés les rebelles, est le plus tenace des quartiers rebelles dans la ville de Homs en dépit d'un siège et des bombardements qui se poursuivent depuis 27 jours.

"Des familles ont pu sortir de Baba Amr sous la protection de l'ASL", affirme M. Abdallah.

Mercredi, une source au sein des services de sécurité à Damas avait affirmé que Baba Amr était "sous contrôle du régime et que l'armée procédait "à un nettoyage bloc par bloc, maison par maison", une information aussitôt réfutée par des militants sur place qui ont parlé de "rumeurs pour terrifier" la population.

D'après les militants et l'OSDH, les combats entre ASL et armée ont fait de nombreux morts du côté des forces du régime.

"L'ASL a fait de nombreux morts au sein de l'armée", a indiqué à l'AFP le militant Omar Chaker.

"Hier (mercredi) soir, les corps de 12 soldats morts dans les combats aux abords de Baba Amr ont été transportés à l'hôpital militaire de Homs, en plus d'une quinzaine d'autres grièvement blessés", a indiqué de son côté M. Abdel Rahmane.

Le chef de l'ASL, le colonel Riad al-Assaad, avait affirmé à l'AFP que les rebelles étaient équipés d'armes légères et moyennes, face à l'artillerie lourde de l'armée régulière.

Mardi, la redoutable quatrième division du 1er corps d'armée, dirigée par Maher al-Assad, le frère du président, a été dépêchée en renfort aux abords du quartier, selon les militants.

L'accès à la ville est désormais complètement coupé, selon plusieurs chefs d'unités de l'ASL postées autour de Homs, troisième ville et poumon industriel de Syrie.

Première publication : 01/03/2012

  • ONU

    Le Conseil des droits de l'homme adopte une résolution sur la Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Imbroglio autour de l'évacuation au Liban de la journaliste Édith Bouvier

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le bilan de la répression en Syrie dépasse les 7 500 morts, selon l'ONU

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)