Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : l'Afrique de l'Est réclame un nouveau report, des généraux menacent le président

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Grèce: après la victoire Tsipras sacrifie Varoufakis

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Nous continuerons les négociations avec la Grèce"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Pour résister" : un plaidoyer contre toutes les formes d'extrémisme

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Migrants climatiques : les réfugiés du siècle

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Venise au Moyen-Âge : un redoutable guerrier économique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Love and Loss" : le beau retour de Tina Arena

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Crise grecque : un référendum sous haute tension

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Maroc : la robe de la discorde

En savoir plus

Asie - pacifique

Deux soldats américains tués en Afghanistan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/03/2012

Deux soldats américains ont été tués ce jeudi par deux Afghans. Les attaques contre les militaires de l'Otan se multiplient depuis que des exemplaires du Coran ont été brûlés en février par un officier américain sur la base de Bagram.

REUTERS - Deux soldats américains ont été abattus jeudi par deux Afghans, a déclaré un responsable américain sous le couvert de l'anonymat.

L'Otan a indiqué dans un communiqué que l'un des deux auteurs de l'agression était sans doute un soldat afghan.

L'attaque, qui s'est déroulée dans le sud de l'Afghanistan, fait écho au meurtre de deux officiers américains à l'intérieur du ministère de l'Intérieur, samedi à Kaboul. Des sources sécuritaires afghanes ont imputé ce crime à un responsable des services de renseignement afghans.

Les attaques contre le personnel de l'Otan se sont multipliées ces derniers mois et cinq soldats de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) ont été tués par des membres des forces de sécurité afghanes depuis l'incinération d'exemplaires du Coran par un officier américain  lsur la base de Bagrame mois dernier.

Jeudi, les Nations unies ont appelé les autorités militaires américaines à prendre des sanctions contre les auteurs de cette "grave erreur", qui a provoqué de violentes manifestations à travers le pays et entraîné la mort de trente personnes.

"Après la phase d'excuses doit venir la phase des sanctions disciplinaires", a déclaré Jan Kulbis, représentant du secrétaire-général de l'Onu en Afghanistan, au cours d'une conférence de presse.

"Ce n'est qu'après une telle sanction que les forces internationales pourront dire 'oui, nos excuses sont sincères'", a-t-il ajouté.      

Le président américain Barack Obama a estimé mercredi lors d'une interview sur la chaîne ABC News que sa lettre d'excuses au président afghan Hamid Karzaï avait "calmé les choses".

Première publication : 01/03/2012

  • AFGHANISTAN

    Profanation du Coran : neuf morts dans un attentat contre une base de l'Otan

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    La France retire ses agents non militaires d'Afghanistan

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Sept soldats américains blessés lors d'une manifestation dans le nord

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)