Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Un rassemblement pro-israélien organisé à Paris

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Deux soldats américains tués en Afghanistan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/03/2012

Deux soldats américains ont été tués ce jeudi par deux Afghans. Les attaques contre les militaires de l'Otan se multiplient depuis que des exemplaires du Coran ont été brûlés en février par un officier américain sur la base de Bagram.

REUTERS - Deux soldats américains ont été abattus jeudi par deux Afghans, a déclaré un responsable américain sous le couvert de l'anonymat.

L'Otan a indiqué dans un communiqué que l'un des deux auteurs de l'agression était sans doute un soldat afghan.

L'attaque, qui s'est déroulée dans le sud de l'Afghanistan, fait écho au meurtre de deux officiers américains à l'intérieur du ministère de l'Intérieur, samedi à Kaboul. Des sources sécuritaires afghanes ont imputé ce crime à un responsable des services de renseignement afghans.

Les attaques contre le personnel de l'Otan se sont multipliées ces derniers mois et cinq soldats de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) ont été tués par des membres des forces de sécurité afghanes depuis l'incinération d'exemplaires du Coran par un officier américain  lsur la base de Bagrame mois dernier.

Jeudi, les Nations unies ont appelé les autorités militaires américaines à prendre des sanctions contre les auteurs de cette "grave erreur", qui a provoqué de violentes manifestations à travers le pays et entraîné la mort de trente personnes.

"Après la phase d'excuses doit venir la phase des sanctions disciplinaires", a déclaré Jan Kulbis, représentant du secrétaire-général de l'Onu en Afghanistan, au cours d'une conférence de presse.

"Ce n'est qu'après une telle sanction que les forces internationales pourront dire 'oui, nos excuses sont sincères'", a-t-il ajouté.      

Le président américain Barack Obama a estimé mercredi lors d'une interview sur la chaîne ABC News que sa lettre d'excuses au président afghan Hamid Karzaï avait "calmé les choses".

Première publication : 01/03/2012

  • AFGHANISTAN

    Profanation du Coran : neuf morts dans un attentat contre une base de l'Otan

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    La France retire ses agents non militaires d'Afghanistan

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Sept soldats américains blessés lors d'une manifestation dans le nord

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)