Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Les drones, des jouets qui peuvent être dangereux

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile témoigne de la tempête de neige aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Le nucléaire iranien et Jérusalem sous tension après l’attaque contre une synagogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les filières jihadistes en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Urgence sécheresse

En savoir plus

FRANCE

La presse conservatrice britannique peu élogieuse à l'égard de François Hollande

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/03/2012

En visite à Londres mercredi pour plaider en faveur d'une régulation des marchés, François Hollande a reçu un accueil assez tiède de la part du "Times" et du "Daily Telegraph" deux quotidiens sceptiques face à son programme économique.

AFP - La presse britannique commente jeudi avec réserve le déplacement la veille à Londres de François Hollande, le candidat socialiste à la présidentielle française.

Le Daily Telegraph (conservateur) juge que François Hollande mercredi s'est lancé dans la bataille contre la finance au coeur même de la City.

The Times (centre droit), soulignant les tentatives de M. Hollande de juguler le secteur financier, juge que "le candidat socialiste a émergé du tunnel sous la Manche avec pour mission de rénover son image comme étant la terreur des marchés".

En revanche, le Guardian (centre gauche) lui réserve un accueil plus favorable en le qualifiant de "visiteur bienvenu" qui, selon le quotidien, ferait un meilleur candidat que l'actuel président Nicolas Sarkozy.



Evoquant la rencontre entre François Hollande et Ed Milliband, le chef de l'opposition travailliste, le quotidien écrit: "les deux hommes n'ont pu se parler seulement que par l'intermédiaire d'un interprète quand ils se sont rencontrés mercredi, mais Ed Miliband a beaucoup de choses à apprendre de Hollande, qui est plus charismatique, un meilleur orateur, et a plus d'expérience dans le contrôle d'un parti indiscipliné".

Pour The Independent (centre gauche), "il pourrait ne pas tout à fait avoir l'allure d'un président, mais son intervention auprès des expatriés français a été éloquent et émouvant. Qui sait ? Il pourrait même gagner", ajoute le journal.

Enfin, le Financial Times, quotidien des milieux d'affaires, qualifie de "mesure hardie" la proposition fiscale choc d'instaurer un taux d'imposition de 75%. "Il sera peut-être un innovateur, replaçant le débat sur l'impostion avant l'ère pré-Thatcher," suggère le journal "ou peut-être, la France restera une anomalie - et même des Français plus riches iront habiter Londres ou Genève.

Première publication : 01/03/2012

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    Imposer les riches à 75 % pour “mettre un holà aux rémunérations”

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    François Hollande dénonce le "fiasco" du quinquennat Sarkozy

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    Environnement : scepticisme sur les promesses de François Hollande

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)