Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fin de règne au Burkina Faso

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Coup d'état au Burkina Faso

En savoir plus

DÉBAT

Violences au Burkina Faso : vers un nouveau coup d'état ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise au Burkina Faso : l’état de siège déclaré (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Tibéhirine : "Nous voudrions expertiser" les prélèvements, dit Trévidic

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Inès Boujbel, PDG de Deyma

En savoir plus

POLITIQUE

Drame de Sivens : Placé dénonce "l’absence absolue d’empathie" du gouvernement

En savoir plus

POLITIQUE

Bruno Le Roux : il est "indigne" de servir du drame de Sivens

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion? (partie 2)

En savoir plus

Moyen-orient

La journaliste française Édith Bouvier est en sécurité au Liban

Vidéo par Sandrine GOMES

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/03/2012

La famille d'Édith Bouvier a indiqué à FRANCE 24 que la journaliste française est arrivée au Liban, après avoir quitté la Syrie. La reporter blessée à Homs il y a plus d'une semaine et son collègue William Daniels attendaient depuis leur évacuation.

La journaliste française Edith Bouvier, gravement blessée à la jambe dans un bombardement le 22 février à Homs et retenue depuis dans la ville assiégée du centre de la Syrie, est arrivée au Liban jeudi soir, selon sa famille contactée par FRANCE 24.

Dans le même temps, le président français Nicolas Sarkozy a indiqué avoir parlé à la journaliste, qui doit être rapatriée par un avion de la République, de même que le photojournaliste français William Daniels, qui était avec elle. "Edith Bouvier et William Daniels sont actuellement en sécurité en territoire libanais et seront dans quelques instants sous la protection de notre ambassade à Beyrouth", a déclaré M. Sarkozy lors d'un bref point presse en marge du sommet européen de Bruxelles.

En compagnie du photographe William Daniels

Selon le Figaro.fr, Edith Bouvier "est arrivée dans le nord du Liban avec le photographe William Daniels" et "fait actuellement route vers Beyrouth". Le site précise qu'elle est en forme et qu'"il n'y a pour le moment pas d'information sur l'état de sa blessure à la jambe".

Journaliste indépendante en mission pour le quotidien Le Figaro en Syrie, Edith Bouvier, 31 ans, a été blessée dans le bombardement du QG de presse de Homs qui a coûté la vie à Marie Colvin, grand reporter du "Sunday Times", et au Français Rémi Ochlik, photographe de l’agence IP3.

Étienne Mougeotte, directeur de la rédaction du Figaro, a rendu hommage à son courage et s’est dit soulagé : "C'est un immense soulagement après des jours très difficiles", s'est-il réjoui, saluant "la forte mobilisation à tous les niveaux de l'Etat" pendant la semaine passée.

Une première tentative d'évacuation ratée

Une opération d’évacuation des journalistes avait déjà été tentée dans la nuit de 27 au 28 février, mais elle s’était soldée par un échec. Pris en embuscade par l’armée syrienne, le convoi composé d’opposants syriens de l’Armée syrienne libre (ASL) et de l’ONG Avaaz avait finalement dû faire demi-tour. Seul le photographe britannique Paul Conroy était parvenu à rejoindre le Liban, suivi mercredi du journaliste espagnol d’El Mundo Javier Espinosa.

La semaine dernière, sur une vidéo dans laquelle elle demandait son exfiltration d’urgence, Edith Bouvier était apparue allongée sur un lit, les traits tirés. La ville de Homs, pilonnée sans relâche depuis 27 jours, est désormais sous le contrôle de l’armée syrienne.

Première publication : 01/03/2012

  • SYRIE

    L'armée régulière syrienne prend le contrôle total de Baba Amr

    En savoir plus

  • SYRIE

    Un convoi du CICR et du Croissant-Rouge s'apprête à entrer dans Baba Amr

    En savoir plus

  • ONU

    Le Conseil des droits de l'homme adopte une résolution sur la Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)