Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 02/03/2012

"Crocodile" : dans l’enfer de la drogue en Russie

En Russie, une nouvelle drogue fait des ravages : la désomorphine, surnommée "Crocodile". Accessible, bon marché et terriblement additive, elle connaît un large succès. Mais ceux qui la consomment, quand ils ne meurent pas à la première injection, voient leur jambes noircir, leur peau peler et se couvrir d’abcès.

D’après les chiffres officiels, la Russie compte 5 millions de toxicomanes - presque le double selon les associations indépendantes... Ils se shootent essentiellement avec de l’héroïne en provenance d’Afghanistan et la Russie est classée premier pays consommateur d’héroïne au monde. Une situation que les autorités qualifient de "narco catastrophe"… Depuis 2005, la lutte contre le trafic de drogue s’est intensifiée, les saisies ont atteint des records. Du coup, la "brune" est devenue plus chère et plus rare. Mais en l’absence d’une véritable politique de réhabilitation des toxicomanes, dans un pays ou la méthadone est interdite, beaucoup ont commencé à chercher des produits de substitution.

Il y a quelques mois à Moscou, on a commencé à entendre parler d’une nouvelle drogue absolument terrible : une sorte d'héroïne de synthèse, quinze fois plus nocive et dont les effets, terrifiants, venaient à bout des consommateurs en un temps record.

Quelques reportages ont filtrés dans les médias russes, mais on avait toujours très peu d’information sur le sujet… On savait juste que les toxicomanes surnomment ce nouveau produit "Crocodile". Rapidement des vidéos sont apparues sur Youtube. Des addicts aux membres amputés, les bras décharnés, des personnes qui pourrissaient vifs… Des images effrayantes.

Nous sommes partis à Ekaterinbourg, dans le bassin de l’Oural, une des villes les plus touchées. Premier arrêt sur place : le "dispensaire narcologique municipal", une sorte de clinique d’État ou les addicts peuvent se requinquer pendant quelques jours.

Dans le couloir, nous croisons la frêle silhouette de Maxime, un junkie de 32 ans. Le regard vide, les veines noircies par dix ans de consommation d’héroïne et un an de "Crocodile"… Le ton est donné. Après l’interview, Maxime nous dira qu’il rentre chez lui se reposer un peu avant de se remettre à "cuisiner"...

Le "Crocodile" est fabriqué à la maison, avec des médicaments à base de codéine, de l’essence, de l’iode… L’odeur des produits chimiques est tellement forte qu’un laboratoire artisanal ne fonctionne que quelques mois avant d’être découvert.

Cette odeur est impossible à transmettre en images. Cette odeur insoutenable qui règne dans ces appartements ou les drogués vivent, préparent la drogue et se piquent. Pour eux, cela devient un mode de vie, un boulot à plein temps. Il faut cuisiner, injecter, cuisiner, injecter…

Lors du tournage de ce reportage, nous avons assisté à deux raids dans ces appartements-laboratoires. La première fois avec la brigade des stupéfiants, la deuxième fois avec les enquêteurs de l’association "une ville sans drogue". Et à chaque fois le même constat : tous les addicts ont commencé à se shooter au "Crocodile" parce qu’ils n’arrivaient plus à trouver de l’héroïne, ou parce qu’elle était trop chère… Apres le cristal meth américain, la Russie a trouvé sa drogue du pauvre.

Par Xavier LUIZET , Ksenia BOLCHAKOVA

COMMENTAIRE(S)

Les archives

26/08/2016 RD Congo

RDC : massacres en toute impunité à Beni

Depuis plus d'un an et demi, les massacres de civils se succèdent dans la région de Beni, à l'est de la République démocratique du Congo, voisine de l'Ouganda. Régulièrement, la...

En savoir plus

18/08/2016 Afghanistan

Afghanistan : à Kunduz, dans l’ombre des Taliban

Il y a près d’un an, les Taliban se sont brièvement emparés de Kunduz, ville stratégique du nord-est de l’Afghanistan. Ils en ont été chassés quinze jours après leur arrivée,...

En savoir plus

29/07/2016 JO de Rio 2016

Vidéo : les Jeux olympiques des réfugiés

À Rio, parmi les nombreux sportifs venus du monde entier pour les Jeux olympiques, dix d'entre eux ont un profil particulier. Ce sont des réfugiés qui ont fui la guerre, la...

En savoir plus

23/06/2016 Première Guerre mondiale

Grande Guerre : quand le nord de la France vivait à l'heure allemande

Pendant la Grande Guerre, 13 départements français ont subi l’occupation allemande. Quatre ans durant lesquels deux millions de Français ont vécu une cohabitation forcée avec les...

En savoir plus

08/07/2016 Tchad

Vidéo : Le récit de la progressive mise au ban du Tchadien Hissène Habré

Hissène Habré, président du Tchad entre 1982 et 1990, a été condamné en mai 2016 à la prison à perpétuité pour "crimes contre l'humanité, torture, crimes de guerre et viols"....

En savoir plus