Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

FOCUS

Trois ans après l'annexion, un pont entre la Russie et la Crimée cher à Vladimir Poutine

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fellag : 60 ans d’histoire de l’Algérie revisités avec humour et tendresse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Brexit, début de l'implosion du Royaume-Uni ?"

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 21h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 02/03/2012

"Crocodile" : dans l’enfer de la drogue en Russie

En Russie, une nouvelle drogue fait des ravages : la désomorphine, surnommée "Crocodile". Accessible, bon marché et terriblement additive, elle connaît un large succès. Mais ceux qui la consomment, quand ils ne meurent pas à la première injection, voient leur jambes noircir, leur peau peler et se couvrir d’abcès.

D’après les chiffres officiels, la Russie compte 5 millions de toxicomanes - presque le double selon les associations indépendantes... Ils se shootent essentiellement avec de l’héroïne en provenance d’Afghanistan et la Russie est classée premier pays consommateur d’héroïne au monde. Une situation que les autorités qualifient de "narco catastrophe"… Depuis 2005, la lutte contre le trafic de drogue s’est intensifiée, les saisies ont atteint des records. Du coup, la "brune" est devenue plus chère et plus rare. Mais en l’absence d’une véritable politique de réhabilitation des toxicomanes, dans un pays ou la méthadone est interdite, beaucoup ont commencé à chercher des produits de substitution.

Il y a quelques mois à Moscou, on a commencé à entendre parler d’une nouvelle drogue absolument terrible : une sorte d'héroïne de synthèse, quinze fois plus nocive et dont les effets, terrifiants, venaient à bout des consommateurs en un temps record.

Quelques reportages ont filtrés dans les médias russes, mais on avait toujours très peu d’information sur le sujet… On savait juste que les toxicomanes surnomment ce nouveau produit "Crocodile". Rapidement des vidéos sont apparues sur Youtube. Des addicts aux membres amputés, les bras décharnés, des personnes qui pourrissaient vifs… Des images effrayantes.

Nous sommes partis à Ekaterinbourg, dans le bassin de l’Oural, une des villes les plus touchées. Premier arrêt sur place : le "dispensaire narcologique municipal", une sorte de clinique d’État ou les addicts peuvent se requinquer pendant quelques jours.

Dans le couloir, nous croisons la frêle silhouette de Maxime, un junkie de 32 ans. Le regard vide, les veines noircies par dix ans de consommation d’héroïne et un an de "Crocodile"… Le ton est donné. Après l’interview, Maxime nous dira qu’il rentre chez lui se reposer un peu avant de se remettre à "cuisiner"...

Le "Crocodile" est fabriqué à la maison, avec des médicaments à base de codéine, de l’essence, de l’iode… L’odeur des produits chimiques est tellement forte qu’un laboratoire artisanal ne fonctionne que quelques mois avant d’être découvert.

Cette odeur est impossible à transmettre en images. Cette odeur insoutenable qui règne dans ces appartements ou les drogués vivent, préparent la drogue et se piquent. Pour eux, cela devient un mode de vie, un boulot à plein temps. Il faut cuisiner, injecter, cuisiner, injecter…

Lors du tournage de ce reportage, nous avons assisté à deux raids dans ces appartements-laboratoires. La première fois avec la brigade des stupéfiants, la deuxième fois avec les enquêteurs de l’association "une ville sans drogue". Et à chaque fois le même constat : tous les addicts ont commencé à se shooter au "Crocodile" parce qu’ils n’arrivaient plus à trouver de l’héroïne, ou parce qu’elle était trop chère… Apres le cristal meth américain, la Russie a trouvé sa drogue du pauvre.

Par Xavier LUIZET , Ksenia BOLCHAKOVA

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/03/2017 EUROPE

Vidéo : en Crimée, les dissidents matés par Moscou

Trois ans après l'annexion de la péninsule ukrainienne, la Russie a déployé tout son arsenal judiciaire et policier pour faire taire les voix dissidentes. Qu'il s'agisse des...

En savoir plus

17/03/2017 Amériques

Canada, le réveil autochtone

Si le Canada arrive en tête des classements internationaux pour sa qualité de vie, la réalité des peuples autochtones, dits aussi Premières Nations, est souvent comparée à celle...

En savoir plus

09/03/2017 Moyen-Orient

Irak : cauchemars d'enfance

En Irak, des milliers de civils fuient la bataille de Mossoul contre les jihadistes de l’organisation État islamique. Nombre d’entre eux se sont réfugiés dans des camps au nord...

En savoir plus

03/03/2017 Afrique

Libye : à Zintan, que reste-t-il de la révolution ?

Six ans après le déclenchement de la révolution, qui a conduit à la chute, puis à la mort de Mouammar Kadhafi, où en est la Libye ? Alors que le pays se fracture entre clans...

En savoir plus

24/02/2017 Moyen-Orient

Vidéo : les Kukis, juifs d'Inde descendants d'une tribu perdue d'Israël

Au nord-est de l’Inde, les Kukis se revendiquent comme les descendants de l’une des tribus perdues d’Israël. Devant leur ferveur, le grand rabbin d’Israël a autorisé les membres...

En savoir plus