Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • 2e Division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Afrique

Les forces gouvernementales affirment contrôler un quartier rebelle de Mogadiscio

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/03/2012

À l'issue d'une brève offensive, les forces progouvernementales de Somalie ont pris le contrôle d'un quartier de Mogadiscio jusqu'ici aux mains des shebab. Les rebelles islamistes conservent des bases en périphérie de la capitale.

AFP - Les forces progouvernementales de Somalie ont affirmé vendredi avoir pris un quartier de la périphérie nord de Mogadiscio aux rebelles islamistes shebab à l'issue d'une brêve offensive.

Vendredi matin, les troupes du gouvernement de transition (TFG), soutenues par la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), "ont avancé vers les dernières positions (des shebab) à Suqaholaha, prenant le contrôle de quartiers clés," a affirmé Abdulahi Ali Anod, commandant des forces somaliennes.

Selon des témoins, l'Amisom avait déclenché un tir d'artillerie massif avant d'envoyer des chars et son infanterie sur le terrain.

"Il y a eu d'intenses bombardements de la force de maintien de la paix de l'Amisom ce matin et maintenant nous voyons leurs tanks et leurs troupes d'infanterie entrer dans la zone," avait raconté l'un d'eux, Abdulahi Nuradin.

"J'ai vu trois soldats blessés, transportés sur un pick-up," avait-il ajouté. L'Amisom a reconnu que deux de ses soldats avaient été blessés.

"Les troupes somaliennes et leurs alliés de l'Amisom ont avancé vers Suqaholaha, il y a eu d'intenses combats ce matin mais maintenant le bruit des tirs a diminué," a indiqué un autre témoin, Ahmed Yare.

"L'opération d'aujourd'hui a étendu, avec succès, les défenses de la ville et privera les terroristes d'un terrain important à partir duquel ils attaquaient la population," a affirmé vendredi après-midi le commandant de l'Amisom, Fred Mugisha.

"Elle va permettre aux civils de rentrer chez eux et de reprendre une vie normale," avait-il déjà estimé dans la matinée, appelant les Somaliens à "coopérer au maximum pour la paix".

En août, les shebab avaient été contraints de quitter leurs positions clés à l'intérieur de la capitale sous la pression des forces du TFG et de l'Amisom.

Il n'y a désormais plus de ligne de front à Mogadiscio.

Mais les insurgés, qui ont juré la perte du TFG soutenu par la communauté internationale, ont conservé des bases en périphérie de la capitale et mènent désormais un combat de type guérilla dans la zone -- attaques à la grenade, aux véhicules piégés. Les forces progouvernementales lancent régulièrement des attaques aux abords de la capitale pour tenter d'en consolider leur contrôle.

Plus largement, les rebelles ont vu leur emprise sur le sud et le centre somaliens s'éroder depuis que les armées kényane et éthiopienne se sont aussi lancées contre eux fin 2011. Les forces éthiopiennes ont récemment pris Baïdoa, le plus important bastion shebab dans le sud après le port de Kismayo, poumon économique des rebelles.

 

Première publication : 02/03/2012

  • DIPLOMATIE

    À Londres, la communauté internationale tente de sauver la Somalie

    En savoir plus

  • SOMALIE

    Attentat-suicide contre une base de l'armée éthiopienne

    En savoir plus

  • SOMALIE

    Attentat à la bombe à Mogadiscio, six morts dont deux policiers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)