Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Amnesty dénonce les violences faites aux femmes en Égypte

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : la loi anti-djihad de Cazeneuve

En savoir plus

FOCUS

L'essor d'un bouddhisme radical

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Maintenant, fais tes prières" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Afrique

Les forces gouvernementales affirment contrôler un quartier rebelle de Mogadiscio

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/03/2012

À l'issue d'une brève offensive, les forces progouvernementales de Somalie ont pris le contrôle d'un quartier de Mogadiscio jusqu'ici aux mains des shebab. Les rebelles islamistes conservent des bases en périphérie de la capitale.

AFP - Les forces progouvernementales de Somalie ont affirmé vendredi avoir pris un quartier de la périphérie nord de Mogadiscio aux rebelles islamistes shebab à l'issue d'une brêve offensive.

Vendredi matin, les troupes du gouvernement de transition (TFG), soutenues par la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), "ont avancé vers les dernières positions (des shebab) à Suqaholaha, prenant le contrôle de quartiers clés," a affirmé Abdulahi Ali Anod, commandant des forces somaliennes.

Selon des témoins, l'Amisom avait déclenché un tir d'artillerie massif avant d'envoyer des chars et son infanterie sur le terrain.

"Il y a eu d'intenses bombardements de la force de maintien de la paix de l'Amisom ce matin et maintenant nous voyons leurs tanks et leurs troupes d'infanterie entrer dans la zone," avait raconté l'un d'eux, Abdulahi Nuradin.

"J'ai vu trois soldats blessés, transportés sur un pick-up," avait-il ajouté. L'Amisom a reconnu que deux de ses soldats avaient été blessés.

"Les troupes somaliennes et leurs alliés de l'Amisom ont avancé vers Suqaholaha, il y a eu d'intenses combats ce matin mais maintenant le bruit des tirs a diminué," a indiqué un autre témoin, Ahmed Yare.

"L'opération d'aujourd'hui a étendu, avec succès, les défenses de la ville et privera les terroristes d'un terrain important à partir duquel ils attaquaient la population," a affirmé vendredi après-midi le commandant de l'Amisom, Fred Mugisha.

"Elle va permettre aux civils de rentrer chez eux et de reprendre une vie normale," avait-il déjà estimé dans la matinée, appelant les Somaliens à "coopérer au maximum pour la paix".

En août, les shebab avaient été contraints de quitter leurs positions clés à l'intérieur de la capitale sous la pression des forces du TFG et de l'Amisom.

Il n'y a désormais plus de ligne de front à Mogadiscio.

Mais les insurgés, qui ont juré la perte du TFG soutenu par la communauté internationale, ont conservé des bases en périphérie de la capitale et mènent désormais un combat de type guérilla dans la zone -- attaques à la grenade, aux véhicules piégés. Les forces progouvernementales lancent régulièrement des attaques aux abords de la capitale pour tenter d'en consolider leur contrôle.

Plus largement, les rebelles ont vu leur emprise sur le sud et le centre somaliens s'éroder depuis que les armées kényane et éthiopienne se sont aussi lancées contre eux fin 2011. Les forces éthiopiennes ont récemment pris Baïdoa, le plus important bastion shebab dans le sud après le port de Kismayo, poumon économique des rebelles.

 

Première publication : 02/03/2012

  • DIPLOMATIE

    À Londres, la communauté internationale tente de sauver la Somalie

    En savoir plus

  • SOMALIE

    Attentat-suicide contre une base de l'armée éthiopienne

    En savoir plus

  • SOMALIE

    Attentat à la bombe à Mogadiscio, six morts dont deux policiers

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)