Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Afrique

Les forces gouvernementales affirment contrôler un quartier rebelle de Mogadiscio

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/03/2012

À l'issue d'une brève offensive, les forces progouvernementales de Somalie ont pris le contrôle d'un quartier de Mogadiscio jusqu'ici aux mains des shebab. Les rebelles islamistes conservent des bases en périphérie de la capitale.

AFP - Les forces progouvernementales de Somalie ont affirmé vendredi avoir pris un quartier de la périphérie nord de Mogadiscio aux rebelles islamistes shebab à l'issue d'une brêve offensive.

Vendredi matin, les troupes du gouvernement de transition (TFG), soutenues par la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), "ont avancé vers les dernières positions (des shebab) à Suqaholaha, prenant le contrôle de quartiers clés," a affirmé Abdulahi Ali Anod, commandant des forces somaliennes.

Selon des témoins, l'Amisom avait déclenché un tir d'artillerie massif avant d'envoyer des chars et son infanterie sur le terrain.

"Il y a eu d'intenses bombardements de la force de maintien de la paix de l'Amisom ce matin et maintenant nous voyons leurs tanks et leurs troupes d'infanterie entrer dans la zone," avait raconté l'un d'eux, Abdulahi Nuradin.

"J'ai vu trois soldats blessés, transportés sur un pick-up," avait-il ajouté. L'Amisom a reconnu que deux de ses soldats avaient été blessés.

"Les troupes somaliennes et leurs alliés de l'Amisom ont avancé vers Suqaholaha, il y a eu d'intenses combats ce matin mais maintenant le bruit des tirs a diminué," a indiqué un autre témoin, Ahmed Yare.

"L'opération d'aujourd'hui a étendu, avec succès, les défenses de la ville et privera les terroristes d'un terrain important à partir duquel ils attaquaient la population," a affirmé vendredi après-midi le commandant de l'Amisom, Fred Mugisha.

"Elle va permettre aux civils de rentrer chez eux et de reprendre une vie normale," avait-il déjà estimé dans la matinée, appelant les Somaliens à "coopérer au maximum pour la paix".

En août, les shebab avaient été contraints de quitter leurs positions clés à l'intérieur de la capitale sous la pression des forces du TFG et de l'Amisom.

Il n'y a désormais plus de ligne de front à Mogadiscio.

Mais les insurgés, qui ont juré la perte du TFG soutenu par la communauté internationale, ont conservé des bases en périphérie de la capitale et mènent désormais un combat de type guérilla dans la zone -- attaques à la grenade, aux véhicules piégés. Les forces progouvernementales lancent régulièrement des attaques aux abords de la capitale pour tenter d'en consolider leur contrôle.

Plus largement, les rebelles ont vu leur emprise sur le sud et le centre somaliens s'éroder depuis que les armées kényane et éthiopienne se sont aussi lancées contre eux fin 2011. Les forces éthiopiennes ont récemment pris Baïdoa, le plus important bastion shebab dans le sud après le port de Kismayo, poumon économique des rebelles.

 

Première publication : 02/03/2012

  • DIPLOMATIE

    À Londres, la communauté internationale tente de sauver la Somalie

    En savoir plus

  • SOMALIE

    Attentat-suicide contre une base de l'armée éthiopienne

    En savoir plus

  • SOMALIE

    Attentat à la bombe à Mogadiscio, six morts dont deux policiers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)