Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Trois Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

EUROPE

L'agence Moody's dégrade la note de la Grèce de "Ca" à "C"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/03/2012

L'agence d'évaluation financière américaine Moody's a annoncé avoir abaissé la note de solvabilité de la Grèce de "Ca" à "C" pour tenir compte du lancement de la restructuration de la dette publique d'Athènes.

REUTERS - L'agence Moody's a abaissé vendredi la note souveraine de la Grèce de "Ca" à "C", soit le plus bas cran de son échelle de notation, après l'accord sur l'échange de dette négocié dans le cadre du deuxième plan de sauvetage consenti à Athènes.

Moody's, qui n'a pas assigné de perspective à la nouvelle note, souligne dans un communiqué que l'échange de dette, qui implique une perte attendue dépassant 70% pour les investisseurs, "correspond à (ses) critères pour une note 'C'".

"La proposition d'échange de dette telle qu'elle a été présentée implique que les créanciers privés qui y participeront subiront une perte économique substantielle sur leurs avoirs de dette d'Etat grecque", écrit l'agence.

"La décision de ne pas assigner de perspective sur la note grecque est basée sur la très forte probabilité d'un défaut de l'Etat grec sur ses obligations et sur le fait que 'C' est la
note la plus basse sur l'échelle de Moody's", poursuit-elle.

Moody's est la dernière des trois grandes agences de notation à réagir au plan d'échange de dette grecque. Lundi, sa concurrente Standard & Poor's a abaissé la note de la Grèce à "SD" (Défaut sélectif), et, une semaine auparavant, Fitch Ratings avait attribué la note "C" au pays (voir [ID:nL5E8DRAR2 et )

Dans le cadre de son deuxième plan de sauvetage de 130 milliards d'euros, Athènes a officiellement lancé la semaine dernière son offre d'échange d'obligations pour les créanciers privés.

 

"PROBLÈMES DE SOLVABILITÉ À MOYEN TERME"

L'opération, qui prévoit que les créanciers obligataires assument une perte de 53,5% de la valeur nominale de leurs titres, soit une perte de l'ordre de 74% estimée en valeur
réelle, doit permettre à la république hellénique de réduire son endettement public de 100 milliards d'euros sur un total qui dépasse 350 milliards.

Mais Moody's doute que cela suffise à régler toutes les difficultés du pays.

"Le plan de l'(Union européenne) et l'offre d'échange de dette va réduire le fardeau de la dette de la Grèce, mais le risque d'un défaut une fois que l'échange de dette aura été mené à bien reste élevé", prévient l'agence.

"Moody's pense que la Grèce continuera de faire face à des problèmes de solvabilité à moyen terme: son stock de dette continuera à dépasser largement 100% de son PIB pendant plusieurs années; il est peu probable que le pays puisse accéder
au marché (de l'endettement) privé une fois que le deuxième plan d'aide arrivera à son terme; et ses projets de réformes économiques et budgétaires font toujours face à d'importants risques d'application."

"Moody's estime actuellement que s'il doit y avoir des mouvements à la hausse sur la note souveraine de la Grèce dans les semaines après l'échange de dette, ils devraient être
limités."
 

Première publication : 03/03/2012

  • ZONE EURO

    Félicitée pour ses efforts, la Grèce attend les fonds d'un nouveau plan d'aide

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Selon Standard & Poors, la Grèce est en défaut de paiement sélectif

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Fitch dégrade la note de la Grèce au lendemain du nouvel accord européen

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)