Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Confusion au Lesotho après une possible tentative de coup d'État

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

Afrique

Attentat-suicide contre une gendarmerie à Tamanrasset

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/03/2012

Un attentat à la voiture piégée perpétré contre un groupement de gendarmerie à Tamanrasset, dans le sud de l'Algérie, a fait 24 blessés, parmi lesquels 14 civils. L'attaque a été revendiquée par un groupe islamiste prônant le djihad.

AFP - Le Mouvement Unicité et Jihad en Afrique de l'ouest (MUJAO) a revendiqué samedi dans un message à l'AFP au Mali l'attentat contre un camp militaire dans le sud de l'Algérie, qui a fait 24 blessés selon un bilan de presse.

"Nous vous informons que nous sommes à l'origine de l'explosion (...) ce matin à Tamanrasset dans le sud de l'Algérie", a indiqué le MUJAO, un nouveau groupe islamiste apparu en 2011 et qui prône le djihad (guerre sainte) en Afrique de l'Ouest, dans un court message écrit.

Vingt-quatre personnes, 10 gendarmes et 14 civils, ont été blessées samedi dans un attentat suicide à la voiture piégée contre la brigade de gendarmerie de Tamanrasset (1.970 km au sud d'Alger), selon le site internet du quotidien arabophone algérien En Nahar.

Les victimes ont été transportées à l'hôpital, dont certaines dans un état critique, et l'auteur de l'attentat est mort déchiqueté par l'explosion, affirme encore le site de En Nahar.

L'agence de presse algérienne APS a également confirmé l'attentat, sans toutefois donner de bilan. Selon un de ses journalistes sur les lieux un "important dispositif de sécurité" a été mis en place autour de la zone de l'attentat.

L'attentat a été perpétré, d'après le site de En Nahar, par un kamikaze qui a lancé sa voiture contre le siège de la gendarmerie occasionnant d'importants dégâts matériels.

C'est la première fois qu'un attentat à l'explosif est commis dans cette région d'Algérie.

Le MUJAO est un nouveau groupe islamiste qui prône le jihad (guerre sainte) en Afrique de l'Ouest et est apparu au grand jour en décembre 2011 en revendiquant l'enlèvement de trois Européens à Tindouf (ouest de l'Algérie), fief des indépendantistes sahraouis du Front Polisario.

Cette action avait auparavant été attribuée par le Polisario à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), très actif dans les pays de la bande sahélo-saharienne depuis 2007. Le MUJAO serait une dissidence d'Aqmi dirigée par des Maliens et des Mauritaniens, selon des experts.

Le 12 décembre 2011, une vidéo montrant des hommes armés encadrant deux femmes, une Italienne et une Espagnole, ainsi qu'un Espagnol, enlevés le 23 octobre dans la région de Tindouf, avait été rendue publique par le MUJAO.

Dans une autre vidéo visionnée en décembre 2011 par un journaliste de l'AFP à Bamako, six membres du MUJAO, enturbannés, dont la plupart ont la peau noire, ont exposé leur idéologie, se référant à Oussama Ben Laden, chef d'Al-Qaïda tué par l'armée américaine au Pakistan, au mollah Omar, chef des talibans afghans, et à des figures historiques de l'islam en Afrique de l'Ouest subsaharienne.

Première publication : 03/03/2012

COMMENTAIRE(S)