Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

EUROPE

Costa Concordia : première audience avant le procès en Toscane

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/03/2012

Des centaines d'avocats, experts et survivants du naufrage du Costa Concordia, qui a fait 32 morts en janvier, sont attendus pour une audience destinée à examiner les preuves sur les responsabilités dans ce drame.

AFP - L'audience durant lesquelles la boîte noire du Costa Concordia sera officiellement ouverte a commencé samedi à Grosseto (centre) devant des centaines d'avocats, de scientifiques et de survivants du naufrage de ce navire le 13 janvier.

Pour accueillir toute cette foule, le théâtre de Grosseto a été réquisitionné, alors que la ville toscane, dont dépend la petite île du Giglio, est envahie par les médias italiens et internationaux. Le quartier autour du théâtre où l'audience se déroule à huis clos est bouclé par la police.

Principal protagoniste de la catastrophe qui a fait 32 morts, le commandant Francesco Schettino n'a pas fait le déplacement. Assigné à résidence et figure emblématique de ce drame, celui que la presse surnomme "le capitaine-poltron" est "inquiet pour sa sécurité", a expliqué l'un de ses avocats.

"C'est aussi bien que Schettino ne vienne pas", a déclaré à des journalistes un rescapé, Sergio Amarotto, avant de pénétrer dans le théâtre.

"Il n'a fait que dire un mensonge après l'autre pour se couvrir", a-t-il ajouté.

Une autre survivante, Francesca Bertaglia, ne décolère pas: "C'est un imbécile et quelque part aussi un criminel. C'est impensable qu'il n'ait pas déclenché l'alarme. C'est une attitude criminelle".

Au total, neuf employés de la compagnie Costa sont poursuivis dans le cadre de cette enquête pour homicide par imprudence, naufrage et défaut de communication aux autorités maritimes. Le capitaine est poursuivi en outre pour avoir abandonné son navire alors que l'évacuation des passagers étaient en cours.

Le Costa Concordia transportait 4.229 personnes, dont 3.200 touristes de 60 nationalités différentes et un millier de membres d'équipage, lorsqu'il a heurté un rocher. La catastrophe a fait 32 morts, dont 25 ont été retrouvés et sept sont encore portés disparus.

Plusieurs collectifs de naufragés se sont créés et des plaintes ont été déposées en Italie, en France et aux Etats-Unis contre Costa Crociere.
 

Première publication : 03/03/2012

  • SEYCHELLES

    Le Costa Allegra remorqué vers Mahé

    En savoir plus

  • SEYCHELLES

    Un chalutier français remorque le Costa Allegra

    En savoir plus

  • ITALIE

    Le capitaine du Costa Concordia n'était ni ivre, ni drogué

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)