Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Ukraine - Russie : les "Mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nobel de la paix pour Tsahal"

En savoir plus

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Radical"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

  • MH17 : jour de deuil aux Pays-Bas, Washington évoque une "erreur" de tir

    En savoir plus

  • Le Festival d'Avignon, une tradition politique ancrée dans l'actualité

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

Economie

Marine Le Pen épingle Nicolas Sarkozy sur sa politique sécuritaire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/03/2012

Marine Le Pen, qui a prononcé un discours très sécuritaire lors d'un meeting à Marseille samedi, a fustigé le bilan de Nicolas Sarkozy sur l'immigration et la lutte contre la criminalité. La candidate FN l'accuse de ne pas avoir tenu ses promesses.

AFP - La candidate du Front national Marine Le Pen a jugé dimanche que les propositions samedi de Nicolas Sarkozy sur l'immigration et la lutte contre la criminalité lui rappelaient son propre projet et dénoncé ses "grandes promesses qui n'ont jamais été tenues".
              
"Ca me rappelle le projet de Marine Le Pen en matière de justice, qui a réclamé que, dans les audiences de libération conditionnelle, les victimes soient défendues et puissent être entendues et donner leur opinion", a déclaré Mme Le Pen lors du "Grand jury" RTL/LCI/Le Figaro.
              
"Je crois que M. Sarkozy joue le tout pour le tout. Car en réalité, l'échec de sa politique en matière d'immigration et de sécurité est telle depuis cinq ans qu'il se dit qu'il n'a pas d'autre moyen pour tenter de s'en sortir que de faire comme s'il n'avait pas été président pendant cinq ans", a-t-elle déclaré.
              
"Lorsqu'on l'écoute, on rajeunit de cinq ans (...) je me revoyais en 2007 avec toutes ces grandes promesses qui n'ont jamais été tenues", a insisté la présidente du Front national, "Nicolas Sarkozy a déjà fait ces propositions et il a dit la même chose que nous en 2007 pour nous empêcher de le faire".
              
"Les Français doivent se poser dans le maelström de cette campagne (...) la question de la moralité. Est-ce qu'on a le droit aussi de demander à des candidats, quelles que soient leurs convictions, d'être sincères et de soumettre leur démarche à une relatif respect de la moralité publique ?", a également demandé Marine Le Pen.
              
Lors d'un discours à Bordeaux samedi, le candidat Sarkozy a notamment proposé qu'un "condamné ne puisse pas bénéficier d'une remise en liberté conditionnelle avant qu'il ait effectué au moins les deux tiers de sa peine", contre la moitié actuellement, et un "droit d'appel des victimes pour les décisions des cours d'assises, pour la détention provisoire et l'exécution des peines".



 

Première publication : 05/03/2012

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    Le pari politique et économique de Nicolas Sarkozy

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    François Hollande s'appuie sur le projet du PS sans en faire un décalque

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    Pour Marine Le Pen, la viande distribuée en Île-de-France est "exclusivement" halal

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)