Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Martin remporte la 9e étape, le Français Gallopin en jaune

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Amériques

Le FBI affirme avoir "décapité" les "hacktivistes" de LulzSec

©

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 06/03/2012

Les services de renseignement américains ont inculpé cinq membres du groupe de hackers LulzSec, lié au mouvement Anonymous. Leur chef, connu sous le nom de Sabu, aurait collaboré avec le FBI.

C’est un double coup dur pour la communauté des "hacktivistes". Non seulement le FBI a inculpé, mardi 6 mars, 5 membres éminents du groupe LulzSec, mais il semblerait que ce coup de filet international en collaboration avec la police irlandaise a été rendu possible grâce à l'aide du chef de ces pirates informatiques connu sous le surnom de Sabu. Il aurait travaillé en sous-main pour l’agence américaine du renseignement depuis juin 2011, affirme le site de la chaîne américaine FoxNews qui cite des s

Un homme arrêté en Irlande

La police irlandaise a également annoncé l'arrestation d'un homme dans le cadre d'une enquête internationale sur le piratage informatique, après l'inculpation aux Etats-Unis de cinq personnes liées au mouvement Anonymous.

"En travaillant avec des collègues étrangers sur des enquêtes en cours concernant le piratage informatique, un homme a été arrêté ce matin (mardi). Il est actuellement détenu dans un commissariat de police", a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police irlandaise.
 

ources au sein du FBI. 

Des documents judiciaires, rendus public par un tribunal de New York, indique, en outre, qu’un certain Hector Xavier Monsegur, “connu sous le nom de Sabu”, a reconnu qu’il était coupable de 12 chefs d’accusation dont celui de conspiration en vue d’acte de piratage informatique. La nature du document suggère que ce ressortissant américain a par la suite collaboré avec le FBI.

“Nous sommes en train de décapiter LulzSec”, a affirmé au média conservateur américain un responsable du FBI impliqué dans l’enquête. L’opération a abouti à l’arrestation de deux ressortissants britanniques, deux Irlandais et d’un autre hacker présumé de Chicago, aux États-Unis.

Hacking tous azimuts

Ils seraient tous, d’après l’office américain de renseignement, des cadres dirigeants du collectif d’"hacktivistes" LulzSec. Ce groupe avait été créé par d'anciens membres du mouvement Anonymous, ces pirates informatiques qui prônent un Internet libertaire. LulzSec s’était rendu célèbre entre mai et juin 2011 en réussissant plusieurs coups d’éclat : ils avaient piraté les sites de la CIA, du géant japonais du jeu vidéo Nintendo ou encore du Sénat américain. Ils avaient même publié les données personnelles de centaines de milliers d’abonnés de plusieurs sites dont ceux des géants américains des télécoms AT&T et AOL.

Après 50 jours de hacking tous azimuts, les LulzSec avaient finalement décidé de se rétirer du devant de la scène affirmant, sur leur compte Twitter, qu’ils avaient réussi à démontrer que la sécurité sur l’Internet “n’était qu’une vaste blague”. Leurs membres assuraient également qu’ils retournaient à leur premier amour et continuerait leurs actions au sein d'Anonymous.

Plusieurs experts en sécurité informatique, dont certains contactés par France 24, avaient jugé que l’autodissolution de LulzSec était en fait dû à l’intérêt trop pressant que des services de renseignement comme le FBI semblaient manifester à l’égard de ces "hacktivistes".

Grand ordonnateur

Une thèse qui semble aujourd’hui avoir été exacte. Selon les informations de Fox News, le FBI a réussi à démasquer le leader de LulzSec quelques semaines après la dissolution du groupe. Hector Xavier Monsegur serait un New-Yorkais de 28 ans, sans emploi, qui a reconnu en août 2011 avoir été le grand ordonnateur des attaques informatiques contre le service de paiement en ligne PayPal et le site du groupe de carte de crédit Mastercard.

Depuis les grands jours de LulzSec, Sabu était devenu l’un des membres les plus célèbres de la galaxie des "hacktivistes" liés au mouvement Anonymous. Même avant l’aventure LulzSec, il a été l’un des membres les plus actifs de ces hackers. Les documents judiciaires rendus public mardi 6 mars indiquent, en effet, qu’il avait joué un rôle important dans les attaques informatiques contre les sites officiels tunisiens durant la révolution qui a abouti à la chute du président Zine el-Abidine Ben Ali le 14 janvier 2011.

Première publication : 06/03/2012

  • INTERNET

    Coup de filet anti-Anonymous en Espagne et en Amérique du Sud

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Anonymous pirate un cabinet privé de renseignement

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Un jeune homme soupçonné d'être le porte-parole du groupe Anonymous a été arrêté

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)