Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Afrique

Le chef du CNT menace de recourir à la force pour éviter la division du pays

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/03/2012

Le chef du Conseil national de transition (CNT) libyen, Moustapha Abdeljalil, affirme qu'il n'hésitera pas à avoir recours à la force si les milices et les chefs de tribus de l'est du pays mettent à exécution leur projet d'autonomie de la région.

AFP - Le président du Conseil national de transition (CNT) en Libye, Moustapha Abdeljalil, a menacé mercredi de recourir à la force pour empêcher toute autonomie de l'Est du pays, proclamée la veille par des chefs de tribus et de milices.

"Nous ne sommes pas préparés à une division de la Libye", a dit M. Abdeljalil dans des propos diffusés par la télévision, appelant au dialogue ses frères de cette région baptisée Cyrénaïque et les mettant en garde contre les "restes" du régime de Mouammar Kadhafi.



"Ils devraient savoir que des +infiltrés+ et des +restes+ du régime de Kadhafi tentent de les utiliser, et nous sommes prêts à les en dissuader, même par la force", a dit M. Abdeljalil.

Le chef des autorités de transition a tenu ces propos alors qu'il se trouvait à Misrata (210 km à l'est de Tripoli) pour annoncer la fin de la rédaction de la charte nationale qui, selon lui, servira de modèle à la future Constitution de la Libye.

Des chefs de tribus et de milices de l'Est libyen avaient déclaré mardi l'autonomie de cette région pétrolière, disant avoir fait le choix d'un système fédéral.

M. Abdeljalil avait vivement réagi, accusant certains pays arabes, sans les nommer, de soutenir la "sédition".

"Des pays arabes frères, malheureusement, financent et parrainent la sédition qui s'est produite dans l'Est pour ne pas être contaminés par la révolution", avait-il affirmé.

Cette annonce intervient alors que les nouvelles autorités peinent à stabiliser le pays où les milices qui avaient combattu les forces de Mouammar Kadhafi font la loi.

Première publication : 07/03/2012

  • LIBYE

    Des chefs de tribus font campagne pour l'autonomie de l'Est libyen

    En savoir plus

  • LIBYE

    Moustapha Abdeljalil reconduit à la tête du CNT

    En savoir plus

  • LIBYE

    Les habitants de Misrata votent librement pour la première fois de leur histoire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)