Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Moyen-orient

Le Croissant-Rouge et la chef de l'humanitaire à l'ONU se rendent à Baba Amr

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/03/2012

Une équipe du Croissant-Rouge syrien et Valérie Amos se sont brièvement rendus dans le quartier de Baba Amr, à Homs. La responsable des activités humanitaires de l'ONU n'a toutefois pas pu aller dans des parties de la ville tenues par l'opposition.

AFP - La responsable des opérations humanitaires de l'ONU Valerie Amos a constaté que les parties de la ville syrienne de Homs qu'elle a visitées mercredi étaient "totalement dévastées", a indiqué à l'AFP sa porte-parole Amanda Pitt.
              

Mme Amos, dont la visite dans le quartier de Baba Amr a duré près d'une heure, a tenté de se rendre dans des parties de la ville tenus par l'opposition mais "n'a pas été en mesure de le faire" pour des raisons de sécurité, a ajouté la porte-parole.
              
Le ministre des affaires étrangères syrien que Mme Amos a rencontré à Damas lui avait pourtant "confirmé qu'elle pourrait se rendre là où elle voudrait", a souligné la porte-parole.
              
Mme Amos et les personnes qui l'accompagnaient "ont entendu des coups de feu" lors de leur visite. "Elle a dit que les parties (de la ville) qu'ils ont vues étaient totalement dévastées (et que) Homs ressemblait à une ville qui a été complètement fermée" à la population, a expliqué Amanda Pitt.
              
Elle a précisé que Mme Amos poursuivait ses prises de contacts en Syrie pour essayer de "trouver un arrangement permettant un accès humanitaire de longue durée".
              
Valérie Amos est entrée mercredi après-midi dans le quartier de Baba Amr à Homs avec une équipe du Croissant-Rouge syrien, avait indiqué auparavant un porte-parole du CICR (Comité international de la Croix-Rouge).
              
Selon le CICR, l'équipe du Croissant-Rouge syrien (CRS) a constaté que la plupart des habitants étaient partis "vers des régions où le CICR leur distribue des vivres et de l'aide".
 

Première publication : 07/03/2012

  • SYRIE

    À Baba Amr, "chaque jour qui passe est un jour de perdu"

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'émissaire de l'ONU Kofi Annan attendu le 10 mars à Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    D'intenses combats à Deraa, situation humanitaire inquiétante à Homs

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)