Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Moyen-orient

Netanyahou réaffirme qu'Israël doit se défendre face à l'Iran

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/03/2012

De retour de Washington où il a rencontré Barack Obama, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou persiste dans sa politique offensive sur l'armement nucléaire iranien. Et réaffirme le droit d’Israël "à se défendre".

AFP - Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a réaffirmé jeudi qu'Israël ne pouvait accepter que l'Iran se dote de l'arme nucléaire, à son retour d'une visite aux Etats-Unis centrée sur ce dossier.

"Nous ne pouvons pas accepter que l'Iran dispose d'un armement nucléaire car cela constituerait un danger pour l'existence de notre pays. Nous avons le droit, mais aussi le devoir, de nous défendre", a réaffirmé M. Netanyahu dans une interview à la "10", une chaîne de télévision privée.

"Nous serions très heureux si tout cela se réglait de façon pacifique, si l'Iran renonçait à son programme nucléaire, démantelait ses installations, en particulier à Qoms, et cessait l'enrichissement de l'uranium. Si les sanctions marchent, tant mieux. Mais on ne peut pas savoir", a-t-il ajouté.

Sur la première chaîne de télévision publique, M. Netanyahu a affirmé qu'il y avait une "différence de nature" dans l'approche américaine et israélienne concernant l'Iran. "Les Etats-Unis sont un grand pays et éloigné (de l'Iran), nous sommes moins grands et plus proches d'eux (les Iraniens)", a-t-il souligné.

"De ce fait, le rythme adopté par les Etats-Unis pour empêcher l'Iran de parvenir à l'arme nucléaire n'est pas le même que celui d'Israël (...). Nous nous trouvons actuellement au pic des menaces iraniennes", a ajouté le Premier ministre, sans plus de détails.

Il a également rappelé qu'Israël avait déjà agit seul sans que "cela porte atteinte aux relations avec les Etats-Unis", en citant l'exemple du raid israélien contre une centrale nucléaire en construction en 1981 en Irak, mené sans le feu vert des Etats-Unis.

L'Etat hébreu a multiplié ces dernières semaines les menaces d'une intervention militaire destinée à empêcher Téhéran d'effectuer des progrès irréversibles vers l'arme atomique.

Le président Obama, qui a reçu lundi M. Netanyahu, n'a pas exclu le recours à la force en dernier ressort, mais privilégié la voie diplomatique et les sanctions pour dissuader l'Iran d'avancer vers l'arme nucléaire. Téhéran affirme pour sa part que son programme nucléaire a un caractère pacifique.

 

Première publication : 08/03/2012

  • DIPLOMATIE

    Barack Obama assure Israël de l'engagement américain sur la question iranienne

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Bras de fer diplomatique entre Obama et Netanyahou sur le nucléaire iranien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)