Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Moyen-orient

Netanyahou réaffirme qu'Israël doit se défendre face à l'Iran

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/03/2012

De retour de Washington où il a rencontré Barack Obama, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou persiste dans sa politique offensive sur l'armement nucléaire iranien. Et réaffirme le droit d’Israël "à se défendre".

AFP - Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a réaffirmé jeudi qu'Israël ne pouvait accepter que l'Iran se dote de l'arme nucléaire, à son retour d'une visite aux Etats-Unis centrée sur ce dossier.

"Nous ne pouvons pas accepter que l'Iran dispose d'un armement nucléaire car cela constituerait un danger pour l'existence de notre pays. Nous avons le droit, mais aussi le devoir, de nous défendre", a réaffirmé M. Netanyahu dans une interview à la "10", une chaîne de télévision privée.

"Nous serions très heureux si tout cela se réglait de façon pacifique, si l'Iran renonçait à son programme nucléaire, démantelait ses installations, en particulier à Qoms, et cessait l'enrichissement de l'uranium. Si les sanctions marchent, tant mieux. Mais on ne peut pas savoir", a-t-il ajouté.

Sur la première chaîne de télévision publique, M. Netanyahu a affirmé qu'il y avait une "différence de nature" dans l'approche américaine et israélienne concernant l'Iran. "Les Etats-Unis sont un grand pays et éloigné (de l'Iran), nous sommes moins grands et plus proches d'eux (les Iraniens)", a-t-il souligné.

"De ce fait, le rythme adopté par les Etats-Unis pour empêcher l'Iran de parvenir à l'arme nucléaire n'est pas le même que celui d'Israël (...). Nous nous trouvons actuellement au pic des menaces iraniennes", a ajouté le Premier ministre, sans plus de détails.

Il a également rappelé qu'Israël avait déjà agit seul sans que "cela porte atteinte aux relations avec les Etats-Unis", en citant l'exemple du raid israélien contre une centrale nucléaire en construction en 1981 en Irak, mené sans le feu vert des Etats-Unis.

L'Etat hébreu a multiplié ces dernières semaines les menaces d'une intervention militaire destinée à empêcher Téhéran d'effectuer des progrès irréversibles vers l'arme atomique.

Le président Obama, qui a reçu lundi M. Netanyahu, n'a pas exclu le recours à la force en dernier ressort, mais privilégié la voie diplomatique et les sanctions pour dissuader l'Iran d'avancer vers l'arme nucléaire. Téhéran affirme pour sa part que son programme nucléaire a un caractère pacifique.

 

Première publication : 08/03/2012

  • DIPLOMATIE

    Barack Obama assure Israël de l'engagement américain sur la question iranienne

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Bras de fer diplomatique entre Obama et Netanyahou sur le nucléaire iranien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)