Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

Amériques

Le Brésil accepte les excuses présentées par la FIFA

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/03/2012

La FIFA a présenté ses excuses au Brésil à la suite des propos tenus par son secrétaire général, Jérôme Valcke, sur le prétendu retard du pays en termes d'infrastructures en vue de la Coupe du monde 2014.

AFP - Le Brésil a accepté les excuses de la Fifa et la présidente Dilma Rousseff recevra le président de l'organisme gérant le football mondial, Joseph Blatter, a déclaré jeudi le ministère des Sports.

"Le gouvernement fédéral accepte les excuses de la Fifa et exige que cela ne se reproduise pas", a indiqué le ministère dans un communiqué après la controverse provoquée par les déclarations du secrétaire général de la Fifa Jérôme Valcke qui avait dit que le pays devait se donner "un coup de pied aux fesses" pour rattraper les retards dans les infrastructures, à deux ans du Mondial.

Le ministre des Sports, Aldo Rebelo, a envoyé jeudi deux lettres à la Fifa, une à M. Blatter et l'autre à M. Valcke où il dit "accepter la demande d'excuses" et ajoute que la présidente Rousseff "recevra Joseph Blatter en audience" bien que la date "n'ait pas encore été confirmée".

Le président de la Fifa avait présenté ses excuses mardi au gouvernement brésilien pour les déclarations de M. Valcke, lequel avait déjà présenté les siennes la veille.

 

Première publication : 08/03/2012

  • FOOTBALL

    Joseph Blatter "regrette ses propos", mais n'est pas démissionnaire

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Il n'y a pas de racisme dans le football, selon Sepp Blatter

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Sepp Blatter promet de s'attaquer à la corruption au sein de la Fifa

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)