Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Valls prêt à lâcher du lest

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gilberto Rodrigues Léal : le MUJAO annonce la mort du français enlevé au Mali

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

José Bové et Guy Verhofstadt, candidats à la présidence de la Commission européenne

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Elio Di Rupo, Premier ministre belge

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : les coulisses d'une libération

En savoir plus

FOCUS

Dans la ville natale de Jean Paul II, la "papamania" est au beau fixe

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Gilberto Rodrigues Leal, un retraité passionné de voyages

    En savoir plus

  • L'État appelé à intervenir pour aider les réfugiés syriens près de Paris

    En savoir plus

  • Ligue des champions : à Madrid, Chelsea neutralise l'Atlético

    En savoir plus

  • Kiev va reprendre son "opération antiterroriste" dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Booba-Rohff : ces artistes qui desservent le rap "par leur bêtise"

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le plan de lutte de Paris

    En savoir plus

  • Le retour "hautement politique" d'Abdoulaye Wade à Dakar

    En savoir plus

  • "24 jours" : le film choc d'Arcady sur le meurtre antisémite d'Ilan Halimi

    En savoir plus

  • France : le prix de la pierre, un boulet pour la croissance ?

    En savoir plus

  • Les islamistes du Mujao annoncent la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

    En savoir plus

  • Le Fatah et le Hamas retournent à la table des négociations à Gaza

    En savoir plus

  • Cette saison, les guides népalais ne graviront pas l'Everest

    En savoir plus

  • Fin de l’incendie de Valparaiso : près de mille hectares détruits

    En savoir plus

  • L'opposant russe Alexeï Navalny reconnu coupable de "diffamation"

    En savoir plus

  • Ryan Giggs joue les entraîneurs pour Manchester United

    En savoir plus

  • Washington lie la Russie aux séparatistes ukrainiens, photos à l’appui

    En savoir plus

Amériques

La Française Florence Cassez pourrait être libérée pour vice de procédure

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/03/2012

Un juge de la Cour suprême du Mexique a proposé mercredi la libération de Florence Cassez, arrêtée en 2005 puis condamnée à 60 ans de prison pour enlèvements, pour non respect des droits durant l'instruction. Décision attendue le 21 mars.

AFP - Le Mexique ne s'opposera pas à l'ordre constitutionnel dans l'affaire Florence Cassez a déclaré mardi soir un ministre après la publication mercredi du projet d'un juge de la Cour suprême préconisant la libération de la Française condamnée à 60 ans de prison pour enlèvement.
              
"L'ordre mexicain ne peut s'opposer à l'ordre constitutionnel, ne peut s'opposer aux lois", a déclaré à CNN Max Alberto Diener, sous-secrétaire d'Etat mexicain aux Affaires juridiques et aux Droits de l'Homme, dépendant du ministère de l'Intérieur.


"Par conséquent, si le moment venu, les juges ou le pouvoir judiciaire, en faisant leur évaluation, considèraient que certains points portent atteinte aux droits de l'accusé, il faudra agir en conséquence", a dit le ministre.
              
M. Diener a souligné "qu'en principe, dans un Etat de droit il y a le principe du procès équitable et ce principe doit être respecté en tant que tel dans les termes de la Constitution".
              
Le juge de la Cour suprême Arturo Zaldivar, chargé du rapport sur le recours déposé il y a un an par Florence Cassez, a recommandé mercredi la libération "immédiate et absolue" de la Française, en raison de multiples irrégularités dans la procédure ayant conduit à sa condamnation.
              
Au moins trois des cinq juges de la Première chambre de la Cour suprême du Mexique, doivent approuver le projet de leur rapporteur pour que la Française soit libérée. Le vote est en principe prévu pour le 21 mars, selon Me Agustin Acosta, avocat mexicain de Florence Cassez.

             
La Française a été arrêtée le 8 décembre 2005 en compagnie de son ex-compagnon Israel Vallarta, soupçonné par la police de diriger Los Zodiacos, un groupe qui aurait à son actif une dizaine d'enlèvements et un meurtre.
              
Le 9 décembre, la police fédérale avait mis en scène devant les caméras de télévision l'arrestation de Florence et d'Israel et la libération de trois de leurs otages présumés, présentées comme des événements filmés en direct.
              
La Française avait déposé un recours devant la Cour suprême il y a exactement un an, le 7 mars 2011, après le rejet le 10 février 2011 de son pourvoi en cassation.

 

Première publication : 08/03/2012

  • MEXIQUE

    Florence Cassez victime d'une "campagne d'accusations" dans la presse mexicaine

    En savoir plus

  • FRANCE - MEXIQUE

    La Cour suprême du Mexique se dit compétente pour examiner le recours de Florence Cassez

    En savoir plus

  • FRANCE - MEXIQUE

    L'Année du Mexique, victime collatérale de l'affaire Cassez

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)