Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 11/03/2012

Japon : le mouvement anti-nucléaire un an après Fukushima

Le mouvement anti-nucléaire tente de faire entendre sa voix au Japon. Après sa victoire lors du Super Tuesday, Mitt Romney s’attaque désormais à Barack Obama. Et le président israélien Shimon Peres se met en scène dans une vidéo virale pour promouvoir la paix.

Japon : le mouvement anti-nucléaire un an après Fukushima

 

Des superhéros combattant un monstre qui cherche à démanteler toutes les centrales nucléaires du monde… C’est à travers cette websérie très populaire sur Internet que des humoristes tentent de dénoncer les partisans de l’atome au Japon. Chaque personnage symbolise ainsi une composante de ce qu’ils estiment être un lobby nucléaire formé par Tepco, l’opérateur de la centrale de Fukushima, le ministère de l’économie et les médias grand public.

 

Accusés de minimiser les risques de radiation et de ne pas assez donner la parole aux anti-nucléaires, journaux et chaînes de télévision ont en effet perdu beaucoup de crédit aux yeux d’une partie de la population. À la recherche d’informations indépendantes, certains se tournent désormais vers des web-TV comme celle-ci qui a récemment consacré un reportage à la plainte déposée par des actionnaires de Tepco contre des dirigeants de l’entreprise.

 

Et pour appeler à la sortie du nucléaire, les projets en ligne se sont multipliés ces derniers mois. Sur ce site un concours d’affiches a ainsi été organisé pour sensibiliser la population aux dangers de l’énergie atomique.

 

Une question qui mobilise également les internautes sur les réseaux sociaux. Ce groupe Facebook invite par exemple ses membres à publier leurs propres relevés de radioactivité, tandis que celui-ci a fait de la sécurité alimentaire des enfants son cheval de bataille. Des initiatives qui restent encore marginales, mais qui témoignent néanmoins de la volonté de plus en plus de Japonais de briser le tabou du nucléaire.

 

 

Mitt Romney en route vers la Maison-Blanche ?

 

Mitt Romney qui a remporté 6 des 10 primaires organisées lors du Super Tuesday fait désormais figure de favori pour remporter l’investiture du parti conservateur et affronter Barack Obama en novembre prochain. C’est du moins le message que tente de faire passer l’équipe de communication de l’ancien gouverneur du Massachusetts qui après avoir multiplié les attaques contre ses adversaires républicains focalise à présent son attention sur la cible privilégiée de Romney : le président sortant.

 

Cette vidéo disponible sur le site du candidat mormon invite ainsi les électeurs américains à faire le bon choix lors du scrutin présidentiel à venir. Un spot de campagne qui affirme que les citoyens ont une solution simple pour sortir le pays du marasme économique : accorder leur confiance à Mitt Romney. Un clip qui présente également Obama comme un président manquant d’autorité et de vision et qui n’aurait pas pris les mesures nécessaires pour faire face à la crise.

 

Romney a également créé un site baptisé « Obama isn’t working », « Obama, ça ne marche pas » en français, dont l’objectif est de fustiger le bilan de l’actuel résidant de la Maison-Blanche. Une page web qui évoque l’inefficacité des réformes mises en place par le président des Etats-Unis et qui diffuse quelques vidéos comme celle-ci accusant notamment Obama d’avoir laissé filer les déficits depuis son arrivée au pouvoir.

 

Et l’hypothèse de voir Mitt Romney entrer à la Maison-Blanche à la fin de l’année semble être de plus en plus crédible aux yeux des internautes. Preuve en est, de nombreux utilisateurs de Twitter se servent désormais les mots clés « Romney White House » sur le réseau social pour imaginer, avec parfois une pointe d’ironie, quelles seront les premières réactions du candidat mormon une fois élu.


 

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

 

« Stop Kony », c’est l’un des slogans d’une campagne lancée sur Internet par l’ONG « Invisible Children » contre le recrutement d’enfants soldats par les rebelles de l’Armée de résistance du Seigneur en Ouganda. Objectif : amener devant les tribunaux son leader Joseph Kony qui est visé par un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale. Relayée sur les réseaux par de nombreuses célébrités, cette campagne s’articule autour d’un documentaire de 30 minutes sur ces insurgés qui terrorisent la région depuis plus de 25 ans. Un film qui a été visionné plusieurs millions de fois sur Internet en l’espace de quelques jours.

 

 

Lady Gaga dépasse les 20 millions d’abonnés sur Twitter

 

Lady Gaga bat tous les records de popularité en ligne. La chanteuse américaine vient en effet de dépasser les 20 millions d’abonnés sur Twitter, un chiffre qui ne cesse d’augmenter jour après jour. Ses fans, où ses « petits monstres » comme elle les appelle, lui permettent ainsi de devenir la célébrité la plus suivie sur le site de microblogging, dépassant même le président américain Barack Obama. Avec également 49 millions d’admirateurs recensés sur Facebook, Lady Gaga est décidément incontournable sur les réseaux sociaux.

 

 

La vidéo du jour

 

Le président israélien Shimon Peres qui vient de créer un compte sur Facebook a décidé de réaliser une vidéo musicale pour en faire la promotion auprès des internautes et les inciter à devenir ses amis sur le réseau social. Un clip baptisé « Be my friend for peace », « devenez mon ami pour la paix » en français dont l’objectif est à la fois de promouvoir la paix dans le monde et de nouer des liens avec des citoyens de pays qui n’entretiennent pas de relation diplomatique avec Israël.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/09/2014 Réseaux sociaux

Cambodge : les travailleurs exigent une hausse des salaires

Au sommaire de cette édition : les travailleurs cambodgiens du textile réclament de meilleurs salaires; une campagne islamophobe choque la Toile américaine; et un couple danse...

En savoir plus

20/09/2014 Réseaux sociaux

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

Le Brésil est secoué par de puissants mouvements sociaux depuis un an. Son économie tourne au ralenti avec une croissance quasi nulle. C’est dans ce contexte que se déroule la...

En savoir plus

22/09/2014 guerre

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

Au sommaire de cette édition : en Ukraine, des activistes appellent à participer au « Blood Bucket Challenge »; des musulmans britanniques dénoncent les actions de l’organisation...

En savoir plus

18/09/2014 Réseaux sociaux

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

Au sommaire de cette édition : les jeunes internautes iraniens contournent massivement la censure en ligne; au Kenya, les mauvais parents sont dénoncés sur Facebook; et un...

En savoir plus

17/09/2014 Réseaux sociaux

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

Au sommaire de cette édition : Wikileaks dénonce des pays ayant recours à des logiciels espions pour surveiller la Toile; en Angleterre, un projet de « zoo humain » choque les...

En savoir plus