Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

Economie

Les profits d'EADS s'envolent

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/03/2012

La maison mère de l'avionneur Airbus a annoncé un bénéfice net historique en 2011 de 1,03 milliard d'euros. Le géant européen de l'aéronautique EADS a expliqué ces bonnes performances par la forte demande de l'aviation civile commerciale.

AFP - Le géant européen de l'aéronautique et la défense EADS, porté par la demande de l'aviation civile, a annoncé jeudi un bénéfice net sans précédent pour 2011, en hausse de 87% à 1,03 milliard d'euros, et s'est montré confiant pour 2012.

La maison mère de l'avionneur Airbus a annoncé dans un communiqué avoir dégagé l'an dernier un résultat opérationnel de 1,8 milliard d'euros, en hausse de 34%. Pour cette année, le groupe s'est fixé l'objectif ambitieux de le porter à 2,5 milliards, soit une nouvelle augmentation de près de 40%.

Le chiffre d'affaires d'EADS a progressé l'an dernier de 7%, à 49,1 milliards d'euros, tiré par les ventes d'avions et d'hélicoptères civils, et le groupe compte là aussi sur une nouvelle augmentation de 6% en 2012.

Les prises de commandes, en hausse de 58% à 131 milliards en 2011, ont bénéficié du succès du moyen-courrier A320NEO, remotorisé pour réduire la consommation de carburant, qui a été le best seller de l'année.

Le carnet de commandes total atteint 540 milliards d'euros, soit plus de sept ans d'activités.

EADS va proposer de distribuer cette année un dividende de 0,45 euro par action, plus que doublé par rapport à 2010 (0,22 euro).

"Tout est désormais prêt pour qu'EADS prenne son envol vers l'accroissement de la rentabilité", a déclaré Louis Gallois, président exécutif d'EADS qui présente pour la dernière fois les résultats avant de passer la main cet été à Tom Enders, patron d'Airbus.

M. Gallois souligne cependant que l'environnement économique est "incertain" et que l'évolution du groupe dépendra de la réussite de son programmme de nouveau long courrier A350, mais aussi "de l'issue des discussions avec les gouvernements sur l'avenir des programmes d'équipements de défense".

Les budgets militaires sont sous pression dans tous les pays occcidentaux et l'Allemagne, gros client des avions et hélicoptères militaires du groupe, a entrepris de renégocier ses commandes.

"Il est indispensable que ces discussions, notamment en Allemagne, aboutissent sans tarder à des résultats favorables pour chacune des parties", insiste M. Gallois.

Première publication : 08/03/2012

  • AÉRONAUTIQUE

    En 2011, Airbus a devancé Boeing pour la neuvième année consécutive

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Boeing remporte le contrat des avions ravitailleurs de l'armée américaine

    En savoir plus

  • AÉRONAUTIQUE

    Airbus repart à l'assaut des supertankers de l'armée américaine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)