Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Trump lance son offensive protectionniste

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump à la Maison-Blanche: ça commence mal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Autriche : Alexander Van Der Bellen s'installe à la tête du pays

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Syrie : nouveau round de négociations à Astana

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matthieu Ricard : "C'est l'économie qui est au service de la société et non l'inverse"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

Economie

Les profits d'EADS s'envolent

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/03/2012

La maison mère de l'avionneur Airbus a annoncé un bénéfice net historique en 2011 de 1,03 milliard d'euros. Le géant européen de l'aéronautique EADS a expliqué ces bonnes performances par la forte demande de l'aviation civile commerciale.

AFP - Le géant européen de l'aéronautique et la défense EADS, porté par la demande de l'aviation civile, a annoncé jeudi un bénéfice net sans précédent pour 2011, en hausse de 87% à 1,03 milliard d'euros, et s'est montré confiant pour 2012.

La maison mère de l'avionneur Airbus a annoncé dans un communiqué avoir dégagé l'an dernier un résultat opérationnel de 1,8 milliard d'euros, en hausse de 34%. Pour cette année, le groupe s'est fixé l'objectif ambitieux de le porter à 2,5 milliards, soit une nouvelle augmentation de près de 40%.

Le chiffre d'affaires d'EADS a progressé l'an dernier de 7%, à 49,1 milliards d'euros, tiré par les ventes d'avions et d'hélicoptères civils, et le groupe compte là aussi sur une nouvelle augmentation de 6% en 2012.

Les prises de commandes, en hausse de 58% à 131 milliards en 2011, ont bénéficié du succès du moyen-courrier A320NEO, remotorisé pour réduire la consommation de carburant, qui a été le best seller de l'année.

Le carnet de commandes total atteint 540 milliards d'euros, soit plus de sept ans d'activités.

EADS va proposer de distribuer cette année un dividende de 0,45 euro par action, plus que doublé par rapport à 2010 (0,22 euro).

"Tout est désormais prêt pour qu'EADS prenne son envol vers l'accroissement de la rentabilité", a déclaré Louis Gallois, président exécutif d'EADS qui présente pour la dernière fois les résultats avant de passer la main cet été à Tom Enders, patron d'Airbus.

M. Gallois souligne cependant que l'environnement économique est "incertain" et que l'évolution du groupe dépendra de la réussite de son programmme de nouveau long courrier A350, mais aussi "de l'issue des discussions avec les gouvernements sur l'avenir des programmes d'équipements de défense".

Les budgets militaires sont sous pression dans tous les pays occcidentaux et l'Allemagne, gros client des avions et hélicoptères militaires du groupe, a entrepris de renégocier ses commandes.

"Il est indispensable que ces discussions, notamment en Allemagne, aboutissent sans tarder à des résultats favorables pour chacune des parties", insiste M. Gallois.

Première publication : 08/03/2012

  • AÉRONAUTIQUE

    En 2011, Airbus a devancé Boeing pour la neuvième année consécutive

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Boeing remporte le contrat des avions ravitailleurs de l'armée américaine

    En savoir plus

  • AÉRONAUTIQUE

    Airbus repart à l'assaut des supertankers de l'armée américaine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)