Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: un terrorisme pas si "résiduel"

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Les Français jihadistes présumés sont rentrés de Turquie sans être arrêtés

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Afrique

Boko Haram conteste son implication dans le meurtre des deux otages européens

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/03/2012

La secte Boko Haram nie toute implication dans le double meurtre perpétré jeudi dernier contre deux otages - l'un italien, l'autre britannique. Depuis des mois, le groupe islamiste multiplie attaques et attentats sanglants dans le pays.

AFP - Le groupe islamiste Boko Haram au Nigeria a nié vendredi toute implication dans le rapt des otages italien et britannique tués jeudi lors d'un raid visant à les libérer, démentant une accusation du président nigérian Goodluck Jonathan.

"Nous ne sommes pas derrière la prise d'otage (...) qui a conduit à l'opération militaire d'hier à Sokoto au cours de laquelle les otages ont été tués", a déclaré un porte-parole présumé des islamistes lors d'une conférence de presse par téléphone.

"Nous n'avons jamais été impliqués dans des prises d'otage, cela n'est pas notre style et nous ne demandons jamais de rançon", a poursuivi le porte-parole se présentant sous le pseudonyme Abul Qaqa.

"Les allégations selon lesquelles les preneurs d'otage étaient des membres de notre groupe sont donc ridicules", a poursuivi le porte-parole de ce groupe qui multiplie depuis des mois attaques et attentats sanglants au Nigeria.

Jeudi matin, les forces de sécurité nigérianes, avec un appui des Britanniques, ont mené une opération contre une maison à Sokoto, dans l'extrême nord-ouest, où étaient détenus les deux otages enlevés en mai 2011.

Christopher McManus, citoyen britannique de 28 ans, et Franco Lamolinara, un Italien de 48 ans, tous deux ingénieurs, ont été tués.

Le chef de l'Etat nigérian avait affirmé jeudi soir que les ravisseurs appartenaient à Boko Haram.

"Le gouvernement nigérian ferait mieux de revoir ses informations et trouver la véritable indetité des kidnappeurs. Ils ne devraient pas se servir de nous pour dissimuler leur incompétence", a encore déclaré Abul Qaqa.

Première publication : 09/03/2012

  • NIGERIA

    La mort de deux otages européens attribuée à la secte Boko Haram

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Six personnes trouvent la mort dans des violences religieuses

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Une vingtaine de victimes après deux attaques imputées à Boko Haram

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)