Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

FRANCE

Éva Joly : "Le débat présidentiel a été dévoyé par des sujets xénophobes"

Texte par Julien PEYRON , Tony TODD

Dernière modification : 09/03/2012

À la peine dans les sondages, la candidate d’Europe Écologie Les Verts à la présidentielle a accordé un entretien à FRANCE 24. Elle fait le point sur la campagne et déplore l’absence de débats sur les questions internationales.

À un mois et demi du premier tour de la présidentielle française, la campagne n’est pas à la hauteur de l’enjeu. Tel est, en substance, le message qu’Éva Joly, la candidate d'Europe écologie Les Verts, a voulu faire passer, vendredi 9 mars, en marge d’une rencontre avec des candidats aux législatives dans des circonscriptions de l’étranger. Trop franco-français et parfois même "xénophobes", les débats peinent à prendre de la hauteur, selon elle.

Diaporama sonore : Eva Joly

"Je pense que le débat présidentiel a été dévoyé par des sujets xénophobes qui ont l’avantage, pour le gouvernement sortant, de camoufler son bilan catastrophique", a-t-elle lancé.

La candidate écologiste, originaire de Norvège, déplore le fait que l’Europe et les sujets de politique internationale aient été relégués au second rang, se considérant elle comme "une candidate qui parle de géopolitique". Parmi les sujets qu’elle souhaite voir s’inviter dans le débat figurent, notamment, le désarmement, "un sujet tabou en France", le réchauffement climatique au niveau mondial et la réforme de l’ONU. "Mais quand j’ai parlé de réformer le Conseil de sécurité et d’y inclure de nouveaux membres, cela a soulevé un véritable tollé", rappelle-t-elle.

"Un bon score"

Concernant sa candidature qui ne décolle pas dans les sondages, Éva Joly relativise. "Il est important que je fasse un bon score pour que l’écologie ne disparaisse pas", explique-t-elle, soulignant que, dans le programme du candidat socialiste François Hollande, "il n’y a rien sur l’écologie". Lorsqu’on lui demande ce qu’elle entend par "un bon score", Éva Joly répond : "Je ne le sais pas. Faire du mieux que je peux…".

Première publication : 09/03/2012

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    À Roubaix, Eva Joly dévoile son projet présidentiel

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE 2012

    La "francophobie" au cœur de la guerre entre Marine Le Pen et Eva Joly

    En savoir plus

  • FRANCE

    Eva Joly dévoile les priorités des écologistes pour 2012

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)