Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Afrique

Un attentat à la grenade fait six morts et une soixantaine de blessés à Nairobi

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/03/2012

Une série d'explosions criminelles dans une station de bus dans la capitale Nairobi a causé la mort d'au moins six personnes et fait une soixantaine de blessés ce samedi soir. Le gouvernement accuse les milices somaliennes shebab.

AFP - Six personnes ont été tuées et 63 étaient hospitalisées dimanche au lendemain d'un attentat à la grenade contre une station de bus à Nairobi, imputé aux islamistes somaliens, a annoncé le ministre kényan de l'Intérieur George Saitoti.

"Le bilan est maintenant de six morts, et 63 personnes sont soignées à l'hôpital national Kenyatta (de Nairobi), dont 11 grièvement blessées", a déclaré le ministre à la presse.

Le précédent bilan dans la nuit de samedi à dimanche était de cinq morts, mais une sixième personne est décédée des suites de ses blessures depuis, a-t-on précisé de source hospitalière.

Plusieurs grenades ont été jetées samedi soir depuis une voiture en circulation contre une station de bus particulièrement fréquentée du centre de Nairobi.

Cet attentat n'a pas été revendiqué. "Nous soupçonnons qu'il s'agit de l'oeuvre des (insurgés islamistes somaliens) shebab, mais tout cela ressortira de l'enquête en cours", a déclaré M. Saitoti.

Deux précédents attentats avaient été commis en moins de 24 heures à Nairobi en octobre 2011, faisant un mort et plus de trente blessés, l'un visant un bar et l'autre un arrêt d'autobus.

Un jeune Kényan sympathisant des shebab avait alors été arrêté et condamné après avoir avoué avoir commis ces attaques.

Les shebab ont menacé à maintes reprises de représailles le Kenya depuis l'entrée de troupes de ce pays dans le sud de la Somalie à la mi-octobre pour repousser les insurgés islamistes qui y régnaient alors en maître.

Le ministre kényan de l'Intérieur a assuré qu'à la suite de ce nouvel attentat, "la sécurité avait été renforcée dans les sites gouvernementaux et dans tous les endroits publics, les églises, les hôtels, les centres commerciaux et les terminaux de bus, afin que nous puissions empêcher ces criminels d'accomplir leur forfait".

Première publication : 10/03/2012

  • KENYA

    La CPI confirme les charges de crimes contre l'humanité contre quatre Kényans

    En savoir plus

  • KENYA

    Des élections générales sont prévues en 2013

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)