Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Mort d'un patron baroque"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel(s) patron(s) pour Total ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

DÉBAT

Les patrons de l'énergie française à l'heure de la transition

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SPORT

Retour sur les principales rencontres européennes du week-end

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/03/2012

Que s’est-il passé sur les pelouses européennes ce week-end ? En Angleterre, Manchester United a pris les commandes du championnat ; en Italie, le Milan AC s’envole au classement ; en Espagne, Messi marque encore. Revue de détails.

AFP - En Angleterre, Manchester United a repris pour la première fois depuis le 1er octobre la tête du championnat, autant grâce à sa victoire (2-0) contre WBA qu'à la surprenante défaite (1-0) contre Swansea du rival mancunien de City, précédent leader depuis le 15 octobre.


Allemagne : Grâce à son carton contre Hoffenheim (7-1) qui s'ajoute au nul du leader Dortmund contre le 15e Augsburg (0-0), le Bayern Munich a retrouvé un léger espoir: désormais, il n'est plus devancé que de cinq points par le Borussia.

Après leur longue période de disette, les Munichois se sont remis en selle: triplé pour Gomez, doublé pour Robben, un but et trois passes pour Ribéry avant le 8e de finale retour de C1 contre Bâle, qui s'était imposé à l'aller (1-0).

En plus, l'autre nul de l'autre Borussia, celui de Monchengladbach contre Fribourg (0-0), permet aux coéquipiers du Français de prendre trois points d'avance sur le 3e, plus que jamais sous la menace de Schalke qui rode à un point après sa victoire (3-1) contre Hambourg (14e).


Angleterre : Changement de leader en Premier League puisque Manchester City, inexplicablement surpris (1-0) en fin de match à Swansea par le 11e, laisse sa place à son rival municipal d'United, vainqueur propre de WBA avec un nouveau doublé de Rooney (2-0).

Les deux clubs se suivent à un point (67 et 66).

Sur le podium, Tottenham laisse encore filer du terrain après un nouveau revers, à Everton cette fois (0-1).

Arsenal a l'occasion lundi contre Newcastle de revenir à un point. Pour l'instant, les Gunners sont à égalité à 49 points avec Chelsea qui a célébré le remplacement de Villas Boas par Di Matteo en se relançant difficilement contre Stoke grâce au 100e but en championnat de Drogba (1-0).

Liverpool, 7e, a lui encore perdu (1-0). A Sunderland (8e) cette fois.


Espagne : Le Real et le Barça ont gagné, mais, derrière, Valence (3e) a concédé dans la nervosité le nul à Mestalla (2-2) face à Majorque, après avoir mené 2-0.

Contre le Betis, les Merengue ont souffert avant d'être tirés d'un mauvais pas par un doublé de Cristiano Ronaldo (3-2).

Chez les Blaugranas, son rival Messi l'a ensuite imité dimanche à Santander (2-0). Quatre jours après son quintuplé en C1, l'Argentin ne relâche pas la pression.

Malaga, vainqueur (1-0) de Levante (5e), est le nouveau 4e et l'Espanyol, grâce à un triplé d'Uche contre le Rayo Vallecano, est l'auteur du carton du week-end (5-1).


Italie : Accrochée à Gênes (0-0), la Juventus voit le Milan AC, vainqueur de Lecce (2-0) avec un Ibrahimovic en grande forme et désormais seul +capocanoniere+, s'éloigner. Avec 57 points, les Rossoneri devancent les Bianconeri de quatre unités.

Derrière, la Lazio, qui a fini à neuf contre Bologne, vainqueur 3-1 à Rome, a laissé passer dimanche une occasion de se rapprocher de la 2e place.

Vendredi, l'Inter (7e) avait stoppé l'hémorragie contre le Chievo (2-0), au meilleur moment après neuf matches sans victoire et avant ses retrouvailles avec l'OM mardi en Ligue des champions. Mais les Lombards ont encore souffert, ne débloquant la rencontre que dans les dernières minutes.

Cagliari, malgré la vista de son triple buteur Larrivey, n'a rien pu faire à Naples qui l'a noyé sous une avalanche de buts (6-3).

Première publication : 12/03/2012

  • FOOTBALL

    Lyon bat Lille et se relance dans la course au podium

    En savoir plus

  • LIGUE 1

    Défait à Ajaccio, Marseille s'enlise dans la crise

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Nicolas Ouédec : "Anelka est le diamant que l’on va mettre en avant"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)