Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

François Hollande revient à Florange

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dialogue de sourds ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les mythes fracassés de la présidence Hollande"

En savoir plus

SUR LE NET

Les drones, des jouets qui peuvent être dangereux

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile témoigne de la tempête de neige aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Le nucléaire iranien et Jérusalem sous tension après l’attaque contre une synagogue

En savoir plus

Afrique

Trois chrétiens tués dans une nouvelle attaque près de Jos

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/03/2012

Au lendemain d'un attentat qui a fait sept morts dans une église, trois chrétiens ont été tués lors d'une nouvelle attaque lundi près de la ville de Jos, dans le centre du pays, une région devenue une cible pour les islamistes.

AFP - Trois chrétiens ont été tués et deux autres blessés dans une nouvelle attaque qui a frappé les chrétiens dans un village proche de la ville de Jos, dans le centre du Nigeria, au lendemain d'un attentat qui a fait onze morts contre une église, a rapporté lundi un responsable.

"Des hommes armés non identifiés ont tué trois personnes et en ont blessé deux autres, tous des chrétiens, dans le village de Chugwi administré par le gouvernement local du sud de Jos", a indiqué à l'AFP Pam Ayuba, le porte-parole de cet Etat de la région centrale du Nigeria.

"Nous soupçonnons des gardiens de troupeaux d'être les assaillants. Ils ont emporté les téléphones des victimes et ont appelé leurs proches pour leur dire qu'ils étaient responsables de leurs meurtres", a-t-il ajouté depuis le lieu de l'attaque.

Selon M.Ayuba qui est lui-même né dans ce village de chrétiens, les victimes revenaient d'un lieu de vacances, quand "ils ont été attaqué et tués". Aucune arrestation n'a été effectuée jusqu à présent, a indiqué M. Ayuba.

Un kamikaze a fait exploser son véhicule dimanche devant la porte d'une église catholique de la ville de Jos, tuant sept personnes qui assistaient à la messe, ainsi que le kamikaze. Trois autres personnes ont péri dans la panique qui a suivi l'attaque, selon une source officielle.

Le 26 février, le mouvement islamiste nigérian Boko Haram avait revendiqué un attentat-suicide contre une église de Jos, qui avait fait au moins trois morts, et en avait annoncé d'autres.

"Nous avons attaqué simplement parce que c'est une église, et nous pouvons décider d'attaquer n'importe quelle église. Nous ne faisons que commencer", a déclaré un "porte-parole" du groupe, Abul Qaqa, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes à Maiduguri (nord-est).

"Nous avons mené cette attaque à Jos qui entre dans le cadre de notre détermination à venger les assassinats de musulmans ces dix dernières années", a averti le "porte-parole" de Boko Haram.

Un spectaculaire attentat revendiqué par ce mouvement avait fait 44 morts le matin de Noël dans une église catholique près d'Abuja, la capitale fédérale nigériane.

Début février, une explosion près d'une église de la banlieue d'Abuja a également fait plusieurs blessés.

Les attentats se multiplient dans le centre du Nigeria, à la jonction entre le nord déshérité et majoritairement musulman, et le sud, où se trouve le pétrole, et qui est, lui, à dominante chrétienne.

Le groupe islamiste Boko Haram a revendiqué une série d'attaques meurtrières ces derniers mois, essentiellement dans le nord du Nigeria.

Les actes de violence imputés à Boko Haram ont fait près de 1.000 morts depuis 2009, dont plus de 300 cette année, selon des chiffres de l'AFP et de groupes de défense des droits de l'homme.

Première publication : 12/03/2012

  • NIGERIA

    Boko Haram conteste son implication dans le meurtre des deux otages européens

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Six personnes trouvent la mort dans des violences religieuses

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Attentat-suicide meurtrier dans une église à Jos

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)