Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Obiang : "La tentative de coup d'État en Guinée équatoriale a commencé en France"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : les mères courage inspirent les réalisateurs

En savoir plus

FACE À FACE

Emmanuel Macron à Calais : humanité et fermeté ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Vaudeville sino-américano-britannique"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Faillite du groupe britannique de BTP Carillion : mais que s'est-il donc passé ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Natalité : vers la fin de "l'exception française?"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

William Lacy Swing : "La migration n’est pas un problème à résoudre, c’est une réalité humaine à gérer"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Bénin : mobilisation générale contre la suppression du droit de grève

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Calais : plus jamais de "jungle"

En savoir plus

Economie

L'agence Fitch relève la note de la Grèce

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/03/2012

L'agence de notation Fitch Ratings a ramené la note de la Grèce à B- et l'a assortie d'une perspective stable. Une décision qu'elle justifie par le récent accord d'échange de dette signé entre Athènes et ses créanciers privés.

REUTERS - Fitch Ratings a annoncé mardi le relèvement de la note de crédit de la Grèce à B- avec une perspective stable, tout en soulignant que le risque d’un défaut de la République hellénique ne pouvait pas être écarté en raison des défis économiques que le pays doit encore affronter.

Avant ce relèvement, la note grecque était placée en catégorie de « défaut sélectif ».

L’agence de notation a indiqué avoir retiré les notes qu’elle attribuait aux obligations grecques existantes et précisé que la nouvelle note B- s’appliquait aux titres émis après l’accord d’échange de dette conclu avec les créanciers privés de la Grèce.

Cet échange et les pertes imposées aux créanciers ont « amélioré le profil du service de la dette et réduit les risques d’une répétition à court terme de ses difficultés de remboursement », écrit Fitch dans un communiqué.

Elle souligne toutefois que les défis que le pays doit surmonter restent importants.

Les prochaines décisions que l’agence prendra vis-à-vis de la dette grecque seront dictées par l’analyse qu’elle fera de « la performance de la Grèce à l’aune des paramètres fixés par le nouveau programme UE-FMI et par la capacité et la volonté de l’Etat à souverain à honorer les obligations liées à sa dette restructurée. »

« Un large succès du programme passant par le maintien d’excédents budgétaires significatifs, des réformes structurelles concertées et une reprise économique démontrables exercerait une pression haussière sur les notes », dit encore l’agence.
 

Première publication : 13/03/2012

  • ZONE EURO

    La Grèce entame l'effacement de sa dette auprès de ses créanciers privés

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    L’accord entre Athènes et ses créanciers privés ne suffira pas à sauver la Grèce

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Le bras de fer entre Athènes et les créanciers privés touche à son terme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)