Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : 3 morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

Moyen-orient

Reportage exclusif : Al-Qusayr et son "boulevard des snipers"

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/03/2012

Toute la semaine, FRANCE 24 diffuse une série de reportages exclusifs tournés en Syrie. Ce deuxième volet nous conduit dans une rue de la ville d’Al-Qusayr, rebaptisée "boulevard des snipers"...

À Al-Qusayr, une ville proche de la frontière libanaise, le "boulevard des snipers" est une artère qu’on ne traverse qu’au pas de course. Il faut éviter d’attirer l’attention des tireurs embusqués de Bachar al-Assad, qui sont devenus la première cause de mortalité dans la cité. Un quotidien qui ne décourage toutefois pas les plus jeunes : des enfants continuent de s’amuser à proximité du boulevard avec des mitraillettes en bois.

La ville est l’un des bastions de la résistance au régime syrien. En plein après-midi s’y tient un défilé de jeunes opposants vêtus de blanc, prêts à mourir. Comme chaque semaine depuis un an à Al-Qusayr, une partie des habitants crie son hostilité au pouvoir. Mais depuis que les forces régulières ont repris les trois quarts de la ville, les rangs sont plus clairsemés dans le cortège, dont les leaders ont du mal à cacher leur abattement. "Descendez dans les rues pour Dieu et pour Dieu seulement ! N’attendez aucune aide des Russes, des Chinois, ni mêmes des Américains ou des nations arabes", scande l’un d’eux.

À l'arrière de la manifestation se déroule une procession funéraire. Un militant a été tué en pleine rue le matin même. Sa veuve s’évanouit quelques minutes avant que celui-ci ne soit inhumé dans un cimetière situé dans le dernier quartier que tient encore l’opposition. Ouverte il y a trois semaines tout juste, la nécropole compte déjà une quarantaine de tombes…

Première publication : 13/03/2012

  • SYRIE

    Reportage exclusif : dans les caves d’Al-Qusayr avec l’Armée syrienne libre

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'émissaire de l'ONU Kofi Annan attend des réponses de Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • SYRIE

    Au chevet des blessés syriens acheminés en Turquie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)