Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

Moyen-orient

Reportage exclusif : Al-Qusayr et son "boulevard des snipers"

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/03/2012

Toute la semaine, FRANCE 24 diffuse une série de reportages exclusifs tournés en Syrie. Ce deuxième volet nous conduit dans une rue de la ville d’Al-Qusayr, rebaptisée "boulevard des snipers"...

À Al-Qusayr, une ville proche de la frontière libanaise, le "boulevard des snipers" est une artère qu’on ne traverse qu’au pas de course. Il faut éviter d’attirer l’attention des tireurs embusqués de Bachar al-Assad, qui sont devenus la première cause de mortalité dans la cité. Un quotidien qui ne décourage toutefois pas les plus jeunes : des enfants continuent de s’amuser à proximité du boulevard avec des mitraillettes en bois.

La ville est l’un des bastions de la résistance au régime syrien. En plein après-midi s’y tient un défilé de jeunes opposants vêtus de blanc, prêts à mourir. Comme chaque semaine depuis un an à Al-Qusayr, une partie des habitants crie son hostilité au pouvoir. Mais depuis que les forces régulières ont repris les trois quarts de la ville, les rangs sont plus clairsemés dans le cortège, dont les leaders ont du mal à cacher leur abattement. "Descendez dans les rues pour Dieu et pour Dieu seulement ! N’attendez aucune aide des Russes, des Chinois, ni mêmes des Américains ou des nations arabes", scande l’un d’eux.

À l'arrière de la manifestation se déroule une procession funéraire. Un militant a été tué en pleine rue le matin même. Sa veuve s’évanouit quelques minutes avant que celui-ci ne soit inhumé dans un cimetière situé dans le dernier quartier que tient encore l’opposition. Ouverte il y a trois semaines tout juste, la nécropole compte déjà une quarantaine de tombes…

Première publication : 13/03/2012

  • SYRIE

    Reportage exclusif : dans les caves d’Al-Qusayr avec l’Armée syrienne libre

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'émissaire de l'ONU Kofi Annan attend des réponses de Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • SYRIE

    Au chevet des blessés syriens acheminés en Turquie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)