Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Le Mexique ne contribuera en aucune façon au financement du mur de Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

Sports

Au bout du suspense, Marseille se qualifie pour les quarts

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/03/2012

Malgré sa défaite (2-1) en terre italienne, l'Olympique de Marseille a décroché son billet pour les quarts de finale de la Ligue des champions face à l'Inter Milan. Brandao a inscrit le but de la qualification en toute fin de match.

AFP - Marseille a réussi un petit exploit en éliminant l'Inter Milan, malgré sa défaite (2-1) à Giuseppe Meazza, tandis que le Bayern Munich a fait exploser Bâle (7-0), grâce notamment à un quadruplé de Gomez, mardi en 8e de finale retour de la Ligue des champions.

L'OM passe en quart de finale au bénéfice de sa victoire à l'aller (1-0) au Vélodrome et surtout du but à l'extérieur signé Brandao (90+2) à Milan. Le dernier représentant français en coupes d'Europe n'avait pas atteint un tel stade en Ligue des champions depuis son sacre en C1 en 1993.

L'équipe de Didier Deschamps se dirigeait vers la prolongation après l'ouverture du score de Milito pour l'Inter (75) à la suite d'un cafouillage, mais Brandao a égalisé du gauche dans le temps additionnel (90+2). Le Brésilien a inscrit son sixième but toutes compétitions confondues, le plus important depuis son retour en janvier.

Le deuxième but milanais de Pazzini sur penalty (90+6), après une faute de Mandanda, exclu pour un deuxième avertissement et suspendu pour le quart de finale aller, n'a rien changé.

"On a peut-être été un peu timides offensivement. On leur a fait mal, comme au match aller. Un peu à l'italienne. Etre en quarts (de finale) aujourd'hui de la Champions League, c'est fabuleux", a réagi l'entraîneur marseillais Didier Deschamps au micro de TF1.

Gomez à deux buts de Messi

Le Bayern, lui, a une nouvelle fois étalé sa puissance offensive pour éliminer Bâle, qui l'avait battu (1-0) à l'aller, trois jours après avoir étrillé Hoffenheim en Bundesliga (7-1).

Il n'a fallu que dix minutes à Robben pour remettre les deux équipes à égalité sur l'ensemble des deux matches.

Müller a doublé la mise (42), puis Gomez a assommé les Suisses dans la foulée (44), avant de les achever en inscrivant trois buts de plus en seconde période (50, 61, 67), tous les trois sur des services de Ribéry. Robben a ensuite inscrit son 2e but personnel (81).

Gomez, avec dix buts, n'est plus qu'à deux longueurs du leader du classement des buteurs de l'épreuve, Lionel Messi, auteur d'un inédit quintuplé la semaine dernière contre le Bayer Leverkusen (7-1).

"Ce soir, on a montré de la première à la dernière minute un jeu de top niveau absolu. Dans l'ensemble, c'était un match parfait", s'est félicité l'entraîneur du Bayern, Jupp Heynckes.

Finaliste malheureux en 2010 face à l'Inter Milan, le Bayern rêve de disputer la finale 2012 dans son stade, le 19 mai.

Première publication : 13/03/2012

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    L'OM, dernier espoir français sur la scène européenne

    En savoir plus

  • LIGUE 1

    Défait à Ajaccio, Marseille s'enlise dans la crise

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    L'OM bat l'Inter Milan dans le temps additionnel

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)