Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

Culture

Le cinéaste Pierre Schoendoerffer décède à l'âge de 83 ans

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/03/2012

L'écrivain, grand reporter et documentariste est décédé mercredi à l'âge de 83 ans des suites d'une opération. Connu pour son adaptation à l'écran du "Crabe tambour", il s'est attaché au cours de sa carrière à dépeindre les soldats au combat.

AFP - Le cinéaste et romancier Pierre Schoendoerffer est mort tôt dans la matinée mercredi, à l'âge de 83 ans, des suites d'une opération à l'hôpital Percy à Clamart, a annoncé à l'AFP sa famille, confirmant une information du Figaro.fr.

"Pierre Schoendoerffer de l'Institut de France, écrivain metteur en scène, documentariste, vice-président de l'Académie des Beaux-Arts, section cinéma et audiovisuel, est mort ce matin à l'hôpital militaire Percy", a indiqué sa famille dans un court communiqué.

Membre fondateur des César, Pierre Schoendoerffer s'était fait le témoin scrupuleux de la grandeur et de la misère des combattants, monde qu'il avait bien connu.

Prisonnier à Dien Bien Phu en mai 1954, puis libéré, il avait quitté l'armée pour devenir reporter-photographe.

Après son premier film, la Passe du Diable (1956), il a alterné films de fiction et documentaires et écrit son premier roman en 1963, "La 317e Section", qu'il a adapté à l'écran en 1965.

Parmi ses oeuvres majeures, Pierre Schoendoerffer a écrit et adapté à l'écran "Le Crabe tambour" (1977, Grand Prix du roman de l'Académie française), puis "L'Honneur d'un capitaine" (1982), où il dressait à nouveau le portrait de soldats luttant pour l'honneur, sans illusions sur l'issue du combat.

Avec "Dien Bien Phu (1991)", il a réalisé une fresque guerrière puissante, doublée d'une méditation sur les sacrifices inutiles.

Première publication : 14/03/2012

COMMENTAIRE(S)