Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

  • En direct : Manuel Valls en quête de confiance face aux députés

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak?

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Ligue des champions : un Monaco diminué retrouve l'Europe dix ans après

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama veut envoyer 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

Moyen-orient

Idleb : deux journalistes racontent l'enfer

Vidéo par Assia SHIHAB

Dernière modification : 15/03/2012

L’armée syrienne a repris, ce mercredi, le contrôle d’Idleb, un bastion de l’opposition, dans le nord-ouest du pays. FRANCE 24 a rencontré deux des rares journalistes à avoir pu se rendre sur place.

L’armée régulière syrienne a repris mercredi 14 mars le contrôle total de la ville d'Idleb, l'un des fiefs de la rébellion, située dans le nord-ouest du pays, après quatre jours de bombardements intenses. Très peu de journalistes ont pu se rendre dans la région récemment à cause des restrictions imposées par le régime du président Bachar al-Assad au travail des médias internationaux. Un photographe et un caméraman d’Associated Press (AP) ont cependant pu aller à Idleb. Ils viennent tout juste de rentrer. 

Rares témoins extérieurs de l’offensive dans le nord, ces journalistes ont passé 19 jours dans cette ville, jusqu’à l’offensive finale de l’armée de Bachar al-Assad. De retour en Turquie depuis lundi, ils ont envoyé leurs images et photos à leur rédaction. FRANCE 24 les a rencontrés.
 
Les deux hommes ont quitté Idleb juste avant l'ultime assaut. "Il y avait des bombardements tout le temps sur la vieille ville. Les gens étaient terrorisés. Dans la dernière interview que j’ai faite avec un combattant, il me disait : 'On va tous mourir. Ça va prendre un jour ou deux et on va tous être exterminés'", raconte Ahmed Bahaddou, caméraman.
 
Malgré les violences, les civils ne fuient pas la ville. Aux journalistes qui les interrogent, ils répondent : "Pourquoi partir si la situation est la même dans les autres villages ?".
 
Le caméraman et le photographe d'AP savent qu'ils ont assisté à un tournant du conflit, car la chute d'Idleb constitue un nouveau revers pour les rebelles syriens. Il y a moins de deux semaines, Baba Amr, quartier de la ville de Homs, avait déjà été repris par l'armée régulière, après un mois de résistance acharnée.

Première publication : 14/03/2012

  • ORGANISATION INTERNATIONALE

    Amnesty dénonce la "torture systématique" des opposants détenus en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'armée de Bachar al-Assad prend le contrôle total d'Idleb

    En savoir plus

  • SYRIE

    Reportage exclusif : Al-Qusayr et son "boulevard des snipers"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)